Peut-on se faire vacciner sur son temps de travail ?

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© ismagilov - iStock

Le plus simple : par le service de santé au travail

Si le salarié choisit de passer par son service de santé au travail, il est autorisé à s’absenter sur ses heures de travail : son employeur ne peut en aucun cas s’opposer à son absence, et le salarié n’a pas besoin d’arrêt de travail. Bien sûr, pour la bonne marche de l’entreprise, il doit en revanche informer son employeur de son absence pour visite médicale, mais n’a pas besoin de préciser le motif de cette consultation.

A contrario, le salarié peut bien sûr refuser, sans conséquence et sans sanction, d’être vacciné sur son lieu de travail. Pour mémoire, le vaccin proposé sera alors Moderna pour les salariés de moins de 55 ans. Les plus âgés auront un choix élargi à AstraZeneca et Janssen.

Pas d’autorisation d’absence de droit pour se faire vacciner

Pour se rendre chez un médecin, en pharmacie ou dans un centre de vaccination, « il est attendu des employeurs, au regard des impératifs de santé publique, qu’ils autorisent leurs salariés à s’absenter pendant les heures de travail, pour leur faciliter l’accès à la vaccination », selon le ministère du Travail.

Là aussi, bien sûr, le salarié doit prévenir son employeur et déterminer avec lui la meilleure manière d’organiser cette absence. Il faut souligner toutefois que le ministère du Travail évoque un « attendu », mais pas une obligation… L’employeur reste donc maître de refuser cette autorisation, sauf pour les salariés en situation d’affection longue durée exonérante, qui bénéficient d’une autorisation d’absence de droit pour cette vaccination rendue nécessaire par leur état de santé.

Et dans la fonction publique ?

Les ministères de la Fonction publique et celui de la Cohésion des territoires ont diffusé deux circulaires pour préciser la vaccination des agents publics. Si l’employé se fait vacciner hors du cadre professionnel (centre de vaccination, médecin généraliste…), il peut s’absenter pendant la durée strictement nécessaire à cette démarche et sur présentation d’un justificatif de rendez-vous vaccinal. C’est aussi le cas pour accompagner son enfant de plus de 12 ans à la vaccination.

A noter : si la vaccination est organisée par l’employeur sur le lieu de travail, elle ne donnera pas lieu à récupération. Enfin, en cas d’effets secondaires, l’agent public pourra être absent le jour même et le lendemain, et devra attester sur l’honneur à son employeur qu’il n’est pas en mesure de travailler pour ce motif.

A lire aussi