Pass sanitaire à l'hôpital, en clinique... Peut-on vous barrer l'accès aux soins ?

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© pixinoo - iStock

Alors que plus de 200 000 personnes ont manifesté dans l’Hexagone le samedi 30 juillet dernier, une nouvelle polémique risque bien d’alimenter un peu plus la controverse.

En effet, une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux suscite le « buzz » depuis plusieurs jours : un homme, se présentant comme un ambulancier, affirme qu’une patiente a été refoulée à l’entrée de la clinique privée où il l’amenait car elle ne possédait pas de pass sanitaire en bonne et due forme. Cette dernière devait y effectuer un examen du cœur auquel elle n’a donc pas pu se soumettre.

Des scènes qui se multiplient...

Si nos confrères de 20 Minutes ne sont pas parvenus à prendre contact avec l’auteur de la vidéo, la société d’ambulances leur a néanmoins confirmé la véracité des faits. « C’est très bien qu’il poste des choses comme ça, pour que les gens voient la réalité du terrain : il a bien emmené cette dame dans une clinique, où elle a été refusée » explique un responsable de l’entreprise au journal gratuit.

Pire, selon le secrétaire général de la Chambre nationale des services d’ambulances, Guillaume Narguet, « cette situation problématique s’est déjà présentée dans certains territoires ».

Pour rappel, en cas de validation du pass sanitaire par les Sages, celui-ci ne sera obligatoire dans les établissements de santé qu’à partir du 9 août prochain. Actuellement, seuls les lieux de loisir et de culture sont concernés.

Que dit la loi ?

Peut-on vraiment vous refuser des soins si vous ne possédez pas un pass sanitaire attestant que vous avez été vacciné ou que vous n’êtes pas porteur du coronavirus ?

Selon le texte de loi, voté par le Parlement mais pas encore promulgué, le pass sanitaire sera nécessaire pour entrer dans un hôpital, un établissement médico-social ou encore un Ehpad. En revanche, les urgences ne sont pas concernées par cette mesure. Il sera toujours possible, bien sûr, d’être pris en charge par des médecins en cas d’urgence, et ce même sans pass sanitaire. Vous devrez donc vous munir d’un précieux QR code pour rendre visite à un proche ou encore pour vous rendre à un rendez-vous au sein de ces établissements.

Astuces

Les consultations chez un médecin généraliste ou spécialiste ne sont pas concernées par l’obligation du pass sanitaire.

A noter enfin, les patients qui, en raison de leur état de santé, ne peuvent se faire injecter le vaccin contre le Covid-19, pourront faire l’objet d’une exception leur permettant de ne pas avoir à se faire tester plusieurs fois par semaine.

A lire aussi