Passe vaccinal : risquez-vous de le perdre mardi 15 février ?

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
MarianVejcik

Les retardataires à la vaccination étaient prévenus. A partir de mardi 15 février, les règles de validité du passe vaccinal se durcissent et entre 4 et 5 millions de Français risquent de voir leur précieux sésame pour entrer dans les bars, restaurants ou cinémas être désactivé, d’après les estimations du ministère de la Santé.

Quelles sont les nouvelles règles pour conserver un passe vaccinal valide ?

Désormais, les personnes de plus de 18 ans et 1 mois devront, pour conserver un passe vaccinal valide, avoir effectué leur dose de rappel dès 3 mois après la vaccination initiale (dernière dose ou infection) et dans un délai de 4 mois maximum. Jusqu’ici, ce délai était de 7 mois. Autrement dit, elles auront un mois pour réaliser leur rappel.

En résumé :

  • si vous avez reçu 2 doses de vaccin, vous devez faire votre rappel au plus tard 4 mois après la 2e injection ;
  • si vous avez eu le Covid-19 puis reçu une seule dose de vaccin (Astra Zeneca, Pfizer, Moderna), vous devez faire votre rappel au plus tard 4 mois après l’injection ;
  • si vous avez reçu une dose de vaccin (AstraZeneca, Pfizer, Moderna ou Janssen) et eu ensuite le Covid-19 plus de 15 jours après l’injection, vous devez faire votre rappel au plus tard 4 mois après l’infection, soit la durée du certificat de rétablissement ;
  • si vous avez eu le Covid-19 et reçu ensuite une dose de Janssen, vous devez faire votre rappel au plus tard 2 mois après l’injection ;
  • si vous n’êtes pas encore éligible à la dose de rappel (dernière injection depuis moins de 3 mois), l’attestation de vaccination témoignant d’une vaccination initiale complète (monodose ou 2 doses) reste valide.

Astuce

En vidéo : 3 min pour comprendre : le passe vaccinal

Que se passe-t-il si vous n’avez pas fait votre dose de rappel dans les temps ?

Au-delà du délai de 4 mois maximum, « le QR code de votre certificat de vaccination sera désactivé automatiquement, il sera placé dans la catégorie “certificat expiré” et ne pourra plus être utilisé dans le cadre du passe vaccinal », précise le gouvernement. Et même si vous vous faites vacciner rapidement, vous devrez attendre une semaine avant que le nouveau certificat de vaccination ne devienne valide.

Qui est exempté du rappel vaccinal ?

Cette règle ne concerne pas les 16-17 ans, qui n’ont pas l’obligation de faire leur rappel pour conserver leur passe vaccinal, même s’il est fortement recommandé.

Quant aux adolescents âgés de 12 à 15 ans, ils ne sont pas soumis au passe vaccinal, mais au passe sanitaire. Ils ne sont pas obligés de réalisés leur rappel, même si ce dernier leur est également fortement recommandé.

Comment faire si vous ne pouvez pas faire votre rappel parce que vous avez contracté le Covid-19 ?

Si vous avez plus de 18 ans et avez contracté le Covid-19 après un schéma vaccinal initial (deux doses), vous n’avez pas besoin de faire votre dose de rappel pour conserver un passe vaccinal valide. En effet, « une infection égale une injection », a expliqué début février le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Ainsi, si vous avez eu une dose de vaccin puis attrapé le Covid-19 à deux reprises ; ou bien reçu deux doses de vaccin puis été infecté par le virus, votre certificat de rétablissement vous permet d’avoir un passe vaccinal valide.

Une seule exception à cette règle : si vous avez été infecté trois fois, une injection est nécessaire pour avoir un passe vaccinal valide. Un rappel sera ensuite nécessaire pour le conserver.

A noter

Si vous souhaitez sortir du territoire national, il est recommandé d’effectuer votre rappel pour avoir un certificat de vaccination valide.

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN