Masque : dans quelles villes est-il obligatoire dans la rue ?

La métropole de Lille, 69 communes en Mayenne, Toulouse, La Rochelle, Saint-Brieuc, Concarneau, Carpentras, Nice… Une centaine de villes ont décidé de rendre le port du masque obligatoire dans leur centre-ville, les marchés de plein air ou les brocantes afin d’endiguer l’épidémie de coronavirus. Petit tour d’horizon non exhaustif.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
8mn de lecture
© Phynart Studio

Alors que le port du masque est obligatoire en France dans les lieux publics clos (magasins, salles de sport, banques, etc.) depuis lundi 20 juillet sous peine d’une amende de 135 euros, les arrêtés municipaux et préfectoraux se multiplient pour l’imposer à l’extérieur. Une centaines de communes sont déjà concernées. La majorité sont situées sur le littoral.

Hauts-de-France

Le préfet du Nord a décidé de rendre obligatoire le port du masque pour les personnes âgées de plus de 11 ans dans certaines zones de l’espace public des 95 communes de la métropole de Lille à partir de ce lundi 3 août. Cela concerne les zones caractérisées par une forte fréquentation du public, les zones piétonnes, permanentes ou temporaires, celles où la circulation routière est limitée à 20 km/h, les marchés de plein air, les espaces verts urbains (parcs, jardins, espaces aménagés en bord de cours d’eau), les galeries commerciales et les espaces de stationnement attenants ainsi que les abords des infrastructures de transport. L’arrêté est valable un mois et peut être renouvelé. L’absence de masque est passible d’une amende de 135 euros.

Dans le Pas-de-Calais, le masque est obligatoire sur les marchés à Wissant, Wimereux, Le Touquet, Desvres, Hesdin, Marquise et Saint-Omer.

A Abbeville, dans la Somme, le masque a été rendu obligatoire en extérieur lors de grands rassemblements pour les personnes âgées de plus de 11 ans.

Pays de la Loire

En Mayenne, le port du masque devient obligatoire à partir de ce lundi 3 août pour les personnes âgées de 11 ans et plus dans les lieux publics de 69 communes du département (qui en compte 261). Il s’agit des « communes de Laval Agglomération, de la communauté de communes du Pays de Château-Gontier, de la communauté de communes de l’Ernée ainsi que des communes de Mayenne, Evron, Craon et Renazé, secteurs plus particulièrement affectés par le virus », indique l’arrêté préfectoral. Le port du masque est imposé dans ces communes « dans tous les lieux publics (voie publique, espaces publics de plein air) à l’intérieur du périmètre délimité par les panneaux d’entrée et de sortie des villes concernées ».

A La Baule-Escoublac, en Loire-Atlantique, le port du masque est obligatoire à partir de 10 ans, depuis mercredi 22 juillet et jusqu’au 31 août inclus, sur tous les marchés de la ville, pendant leurs horaires d’ouverture au public et sur les quatre secteurs commerçants classés en zone touristique internationale (ZTI) : quartiers de Gaulle, Lajarrige, du marché et du casino, de 10 h à 23 h. Les personnes ne respectant pas les mesures de cet arrêté pourront se voir refuser l’accès aux secteurs concernés et s’exposeront à une contravention de première classe de 38 euros.

A La Turballe, en Loire-Atlantique, le port du masque est obligatoire depuis le 1er août dans certaines rues du centre-ville.

A Montaigu-Vendée, le masque a été rendu obligatoire jusqu’au 31 août lors des rassemblements de plus de dix personnes, en lieu public intérieur et extérieur. Le non-respect de la mesure peut entraîner une amende de 38 euros.

A Noirmoutier-en-Ile, en Vendée, le masque est obligatoire depuis le 17 juillet dans les secteurs les plus fréquentés de la commune.

Centre-Val de Loire

A Tours,en Indre-et-Loire, le masque va devenir obligatoire en centre-ville à partir de vendredi 7 août, tous les soirs à partir de 18 heures.

A Orléans, le masque est obligatoire sur les marchés jusqu’au 30 septembre prochain ainsi que sur les quais de la rive droit de la Loire, de 21 heures à 6 heures du matin.

A Bourges, le masque sera obligatoire dans l’hyper-centre à partir du mercredi 5 août, de 20 heures à 6 heures du matin, ainsi que tous les marchés.

Normandie

Plusieurs communes ont décidé d’imposer le port du masque sur les marchés : Bayeux, Bernay, Caen, Eu, Granville, Mers-les-Bains, Verneuil-d’Avre-et-d’Iton ou encore Yvetot.

Les villes normandes d’Abbeville, Cabourg, Honfleur et Etretat ont décidé de rendre le masque obligatoire dans certains espaces publics extérieurs.

Bretagne

La préfecture du Finistère a signé jeudi 16 juillet un arrêté pour imposer le masque dans tous les marchés de plein air de 26 communes, dont Brest, Morlaix, Crozon ou Quimper. Le préfet des Côtes-d’Armor a fait de même lundi 20 juillet pour l’imposer sur les marchés de près de 70 communes, dont Dinan, Paimpol, Lannion ou Saint-Brieuc. La ville de Lorient(Morbihan) a également pris un arrêté municipal rendant le masque obligatoire sur tous les marchés extérieurs depuis le 21 juillet.

A Concarneau, dans le Finistère, le masque est obligatoire depuis mardi 21 juillet et jusqu’à nouvel ordre, pour toute personne à partir de 11 ans, de 10 heures à 22 heures dans l’ensemble des rues de la Ville-Close, sur les remparts, le Petit Château, la place Saint-Guénolé et le Carré des Larrons.

A Saint-Brieuc, dans les Côtes d’Armor,le masque est obligatoire, depuis lundi 20 juillet, dans 31 rues du centre-ville, dans les aires de jeux des parcs et jardins municipaux, sur les quais du port de Légué ainsi que lors des manifestations à caractère culturel, festif ou sportif organisées sur l’espace public et regroupant plus de 10 personnes. Cette obligation du port du masque sur l’espace public « ne s’applique pas aux personnes présentant un handicap, aux personnes pratiquant une activité sportive, et aux personnes utilisant un moyen de locomotion quel qu’il soit, à l’exception des usagers des transports publics ».

A Saint-Malo, le maire a pris, le 30 juillet, un arrêté rendant le masque obligatoire dans la ville intra-muros et sur les remparts jusqu’au 30 août.

Ile-de-France

A Beauchamp, dans le Val d’Oise, le masque a été rendu obligatoire sur les marchés extérieurs.

A Cergy, dans le Val d’Oise, les personnes de plus de 11 ans doivent, jusqu’au 27 septembre, se munir d'un masque pour accéder aux événements festifs.

A Herblay, dans le Val d’Oise, le masque est obligatoire sur les marchés extérieurs.

Grand Est

A Epinal, dans les Vosges, le masque est obligatoire pour toute personne de plus de 11 ans sur tous les marchés et lors des rassemblements publics.

A Gérardmer, dans les Vosges, le masque est obligatoire sur les marchés

A Troyes, dans l’Aube, le masque est obligatoire dans les parcs et jardins.

Auvergne-Rhône-Alpes

Au moins sept villes de Savoie et Haute-Savoie ont rendu le port du masque obligatoire sur leurs marchés ouverts : Annecy, Annemasse, Sallanches, qui accueille le plus grand marché ouvert du pays du Mont-Blanc, Thonon-les-Bains, Albertville, Thônes et Evian-les-Bains.

Occitanie

A Toulouse, le masque est devenu obligatoire dans toute la ville.

A Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales, la mairie a rendu le port du masque obligatoire sur les allées piétonnes et les marchés jusqu’au 31 août.

A Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, le masque est obligatoire à l’intérieur de la ville dans tous les endroits à forte fréquentation.

A Le Grau-du-Roi, dans le Gard,le port du masque est obligatoire depuis samedi 18 juillet dans les rues piétonnes de la ville. Un premier arrêté municipal l’avait déjà imposé du 19 mai au 1er juin.

A Béziers, dans l’Hérault, le masque est nécessaire depuis le 20 juillet pour assister aux évènements en plein air organisés cet été.

A Canet-en-Roussillon, dans lesPyrénées-Orientales, un arrêté municipal a rendu le masque obligatoire dans la rue piétonne de la Soif, surnom du boulevard Cassanyes, et sur les marchés.

Nouvelle-Aquitaine

A Rochefort, en Charente-Maritime, le masque est obligatoire sur les marchés de plein air, les brocantes et la foire.

A Saint-Pierre-d’Oléron, Saint-Martin-de-Ré, Sainte-Marie-de-Ré et La Couarde-sur-Mer, en Charente-Maritime, le masque est obligatoire dans certaines rues.

A La Rochelle, en Charente-Maritime, le masque est obligatoire pour les plus de 11 ans dans un périmètre commerçant et touristique du centre-ville depuis mercredi 22 juillet et jusqu’à fin août. Cela concerne le secteur du Vieux port ainsi que les rues et places commerçantes de l’hyper centre et l’ensemble des marchés alimentaires couverts ou non. Si la mesure n’est pas respectée, « des sanctions pourront être appliquées dès le début d’août », précise l’arrêté municipal. Seules les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical peuvent déroger à cette obligation à condition d’appliquer les mesures sanitaires.

A Blanquefort, en Gironde, le masque est obligatoire sur les marchés.

A Biarritz, dans les Pyrénées-Atlantiques, le port du masque est obligatoire depuis ce lundi 3 août dans certaines rues du centre-ville. A Bayonne, il en sera de même à partir de ce milieu de semaine.

A Biscarosse, dans les Landes, le port du masque est obligatoire depuis le 23 juillet et jusqu’au 1er septembre sur l’avenue de la Plage, entre la rue du Touring club et le boulevard des Sables. Le masque est également obligatoire sur les marchés de la ville.

A Dax, dans les Landes, le port du masque est obligatoire sur les marchés.

Provence-Alpes-Côte d’Azur

A Carpentras, dans le Vaucluse, le maire a rendu le port du masque obligatoire sur les marchés des mardi-vendredi et la brocante du dimanche.

A Nice, le port du masque est obligatoire dans une grande partie du centre-ville à partir de ce lundi 3 août. L'amende s'élève à 35 euros si vous êtes contrôlé sans masque.

A Cannes, dans les Alpes-Maritimes, le masque est obligatoire sur les marchés.

A Mandelieu-la-Napoule, dans les Alpes-Maritimes, le masque est obligatoire dans toutes les rues.

De nouvelles communes, notamment celles touristiques, vont sûrement prendre des arrêtés municipaux en ce sens dans les jours à venir. Nous essayerons de tenir la liste à jour.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :