L’Assurance maladie accompagne les travailleurs indépendants en arrêt de travail

Artisan, commerçant, chef d’entreprise, professionnel libéral… L’Assurance maladie met en place jusqu’en juin 2021 un dispositif d’accompagnement pour aider les travailleurs indépendants en arrêt de travail qui présentent des difficultés à reprendre leur activité professionnelle.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© BrianAJackson

En raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, davantage de travailleurs indépendants sont placés en arrêt de travail. Afin de prévenir les risques de désinsertion professionnelle, l’Assurance maladie propose jusqu’en juin 2021 un dispositif d’accompagnement. Cette offre, mise en place sous le nom de parcours « Prévention de la désinsertion professionnelle des travailleurs indépendants » (PDP TI), pourra être pérennisée.

L’objectif du dispositif est de permettre à l’Assurance maladie de détecter de façon précoce les travailleurs indépendants qui risquent de ne pas pouvoir reprendre leur ancienne activité professionnelle du fait de leur possible inaptitude et de leur proposer un accompagnement médico-socio-professionnel durant leur arrêt de travail.

Qui peut bénéficier de cet accompagnement ?

Le dispositif est destiné aux travailleurs indépendants, artisans, commerçants, professionnels libéraux, en arrêt de travail, qui sont confrontés à des problèmes de santé, à des maladies invalidantes, d’usure professionnelle ou de handicap pouvant avoir des incidences sur la poursuite de leur activité.

Comment bénéficier de cet accompagnement ?

C’est le service social de l’Assurance maladie qui prend contact avec le travailleur indépendant en arrêt de travail identifié comme présentant un risque de désinsertion professionnelle. La demande d’accompagnement peut aussi être à l’initiative du professionnel qui l’effectue via son compte ameli (rubrique « Ma messagerie ») ou en appelant le service social de l’Assurance maladie en composant le 36 46 (service gratuit + coût de l’appel).

Comment se déroule l’accompagnement ?

Un assistant de service social aide le travailleur indépendant, avec son accord, à évaluer sa situation et à construire un plan d’actions à engager durant l’arrêt de travail. Il l’informe sur les différents dispositifs d’aide existants : bilan de compétences, formation, adaptation ou aménagement du poste de travail, essai d’un autre poste ou emploi, reclassement professionnel, etc.

Le travailleur indépendant peut également bénéficier de consultations médico-professionnelles pour évaluer ses capacités professionnelles et le suivi de son parcours. La première consultation permet de :

  • vérifier l’aptitude à un poste ou un secteur d’activité ;
  • identifier les possibilités d’activités réelles et les restrictions de capacités professionnelles qu’elles soient physiques, psychiques, cognitives, relationnelles ou environnementales ;
  • identifier des conditions de travail favorables au regard de la santé de l’indépendant ;
  • repérer des contre-indications dans l’exercice professionnel.

Des consultations complémentaires peuvent être proposées pour assurer le suivi de l’assuré. Le travailleur indépendant peut aussi être orienté, si besoin, vers son médecin traitant pour des examens complémentaires.

Partager cet article :