Isolement, test… Ce qui a changé si vous êtes cas contact

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

Une semaine après la fin du port du masque obligatoire et du passe vaccinal dans de nombreux lieux publics, un nouvel assouplissement des mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19 est entré en vigueur lundi 21 mars. Les personnes ayant été cas contact ne sont désormais plus obligées de s’isoler.

« A compter du 21 mars 2022, conformément à l’avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) du 11 février 2022, les personnes contacts à risque, quel que soit leur statut vaccinal, ne seront plus tenues d’observer une période d’isolement», indique le ministère de la Santé dans sa dernière mise à jour des recommandations sanitaires.

Jusqu’à présent, seules les personnes complètement vaccinées et les enfants de moins de 12 ans cas contacts n’avaient pas à s’isoler. Les personnes cas contacts non vaccinées ou ayant un schéma vaccinal incomplet devaient, en revanche, respecter une période d’isolement de 7 jours à compter de la date du dernier contact avec la personne positive. Si, à l’issue de ce délai, elles réalisaient un test antigénique ou RT-PCR négatif, elles pouvaient sortir de quarantaine.

Dorénavant, que vous soyez vacciné ou non, vous n’êtes plus tenu de vous isoler lorsque vous avez été en contact avec une personne positive au Covid-19. Cette règle concerne aussi les enfants de plus de 12 ans qui ne sont pas entièrement vaccinés.

Respecter les gestes barrières

Néanmoins, la levée de la période d’isolement s’accompagne d’un renforcement des gestes barrières. Vous devez continuer :

  • d’appliquer « de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur au contact d’autres personnes » ;
  • de limiter vos contacts, en particulier avec des personnes fragiles ;
  • d’éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave ;
  • de privilégier le recours au télétravail « dans la mesure du possible »
  • de porter le masque à la maison, si vous partagez votre domicile avec la personne positive au Covid-19.

Réaliser un test à J+2

Par ailleurs, vous devez réaliser un test antigénique, RT-PCR ou un autotest deux jours après avoir été prévenu par l’Assurance maladie ou la personne positive. Si le test s’avère positif, vous devez immédiatement vous isoler. L’Assurance maladie vous contactera par SMS ou par téléphone pour vous donner les consignes sanitaires.

« Un résultat positif de test antigénique ou d’autotest doit nécessairement être confirmé par un test RT-PCR », précise le ministère de la Santé. Dans l’attente du résultat, vous êtes considéré comme positif et vous devez vous isoler.

Astuce

Pas de changement pour les personnes positives

Si vous êtes positif au Covid-19, les règles d’isolement ne changent pas. Vous devez respecter une période de quarantaine de :

  • 7 jours si vous êtes vacciné ou avez moins de 12 ans (période pouvant être réduite à 5 jours si vous réalisez un test antigénique ou RT-PCR négatif et n’avez plus de symptômes depuis 48h)
  • 10 jours si vous n’êtes pas complètement vacciné (période pouvant être réduite à 7 jours si vous réalisez un test antigénique ou RT-PCR négatif et n’avez plus de symptômes depuis 48h).
Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN