Handicap : 22 mesures pour simplifier la vie des personnes handicapées

Droits délivrés à vie, plateforme numérique pour l’emploi, numéro de téléphone unique pour les aidants… Le gouvernement a annoncé 22 nouvelles mesures en 2020 pour simplifier le quotidien des personnes handicapées.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
© RyanJLane

« Nous avons engagé un mouvement majeur de simplification de la vie des personnes en situation de handicap », a déclaré le Premier ministre, Edouard Philippe, à l’occasion du troisième Comité interministériel du handicap qui s’est tenu mardi 3 décembre. Après avoir dressé un bilan des dix mesures appliquées en 2019, il a annoncé la mise en œuvre de 20 nouvelles en 2020, dont une grande partie est déjà connue.

Des droits délivrés à vie

Les personnes atteintes d’un handicap irréversible vont pouvoir bénéficier de droits à vie. A partir du 1er janvier 2020, la reconnaissance de la qualité du travailleur handicapé (RQTH) (mettre un lien vers l’actu) pourra être accordée à vie. Dès le second semestre 2020, ce sera également le cas pour la prestation de compensation du handicap (PCH).

Dès le premier semestre 2020, les personnes ayant droit à la PCH avant 60 ans pourront continuer à en bénéficier après 75 ans.

Faciliter la vie des aidants

A partir du 1er janvier 2020, le dédommagement « aidant », attaché à la PCH, bénéficiera d’une défiscalisation et d’une exonération totale de contributions sociales. Il pourra être cumulé avec le revenu de solidarité active (RSA) à compter du 1er avril 2020.

A partir du 1er octobre 2020, une indemnisation de 3 mois sera créée pour le congé proche aidant. Un numéro unique d’appel sera mis en place en 2020 pour rompre l’isolement des aidants.

De nouvelles solutions de proximité seront également développées pour éviter la séparation des familles et les départs contraints en Belgique. Un plan de 90 millions d’euros sur trois ans sera mis en place sur les principaux territoires concernés (les Hauts-de-France, l’Ile-de-France et la région Grand Est).

Une scolarisation facilitée

Dès la rentrée scolaire 2020, les enfants en situation de polyhandicap pourront bénéficier d’une meilleure scolarisation grâce aux unités d’enseignement adaptées. Dans l’enseignement agricole, les élèves handicapés bénéficieront d’une amélioration des modalités d’accompagnement.

Par ailleurs, les premières équipes mobiles départementales, croisant expertise de protection de l’enfance et protection médico-sociale, seront déployées afin de mieux accompagner et prendre en compte les besoins particuliers des enfants handicapés confiés à l’aide sociale à l’enfance (ASE).

Des logements plus adaptés

En 2020, les premiers logements "évolutifs",dans lesquels les salles de bain adaptables seront obligatoires, verront le jour. 

Un accès aux transports facilité

Au plus tard en septembre 2020, les accompagnateurs des personnes handicapées ou qui ne peuvent voyager seules du fait d’une mobilité réduite bénéficieront de tarifs préférentiels dans tous les transports collectifs terrestres pouvant aller jusqu’à la gratuité.Quant aux services de transport adapté à la demande, ils seront ouverts plus largement. Pour les personnes handicapées avec un taux de 80 % et disposant d’une carte mobilité et inclusion, cet accès ne pourra plus être restreint, ni par une obligation de résidence sur le territoire concerné, ni par l’obligation d’un passage devant une commission médicale locale.

Une amélioration de l’accès aux soins

Des consultations dédiées aux personnes handicapées seront déployées dans les territoires pour permettre une réponse adaptée aux personnes en échec de soins en milieu ordinaire. Une tarification graduée des consultations hospitalières, tenant mieux compte de la situation spécifique des patients handicapés, sera également mise en place.

Des avancées pour la formation et l’emploi

Dès début 2020, une plateforme numérique « emploi/formation » dédiée aux personnes handicapées sera mise en ligne et un accueil unique Pôle emploi et CAP emploi verra le jour dans un site pilote par région afin de mieux accompagner les personnes handicapées en recherche d’emploi. Le gouvernement souhaite également augmenter fortement le nombre de jeunes apprentis en situation de handicap dans le privé et le public.

Enfin, un plan massif de formation au bénévolat sera lancé, intégrant la formation aux premiers secours, dans l’optique d’un engagement de 3 000 bénévoles en situation de handicap pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Plus de ressources à disposition

Dans chaque région, un centre de ressources "Vie intime, sexuelle et accompagnement à la parentalité" sera mis en place. Il s’adressera aux femmes handicapées, leurs proches et les professionnels. Un nouveau Handiguide pour identifier l’offre de sport accessible près de chez soi sera mis en ligne au début de l’année prochaine.

Enfin, un plan interministériel sera engagé au premier semestre 2020 pour renforcer l’accès aux livres adaptés et augmenter leur production. En parallèle, les catalogues d’éditeurs au format numérique deviendront accessibles.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :