Faut-il déclarer l'indemnité inflation de 100 € à la CAF ?

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Xose Bouzas / Hans Lucas via Reuters Connect

C'est la bonne nouvelle de la fin de l'année 2021 : près de 40 millions de Français percevant moins de 2000 € net de revenus par mois ont déjà bénéficier ou vont être éligible à la prime exceptionnelle d'inflation de 100 € allouée par le gouvernement pour faire face à l'inflation générale des prix, notamment en matière d'alimentation et d'énergie.

Cette aide est versée depuis le début du mois de décembre : y sont éligibles les actifs, les chômeurs, les étudiants, les retraités... Et les allocataires des Caisses d'allocations familiales bien sûr ! Dès lors, une question se pose : faudra-t-il déclarer ces 100 € au moment de réaliser sa déclaration de ressources à la CAF ? 

Une aide défiscalisée

Parmi les dizaines de millions de Français éligibles, nombre d'entre eux percevront l'indemnité inflation via leur employeur. Les 100 € seront ainsi directement ajouté à votre salaire et apparaîtront sur votre bulletin de paie. 

D'autres toucheront l'indemnité inflation via leur caisse de retraite, Pôle emploi ou encore via la CAF, en complément des aides déjà versées. 

Ainsi, celle-ci précise que les 100 € ne doivent pas être inclus dans votre déclaration trimestrielle de ressources, inhérente à l'obtention de plusieurs aides comme la prime d'activité ou encore les aides au logement. Il faudra donc déduire cette semaine du montant global de vos ressources, afin que cette aide exceptionnelle ne viennent pas gréver vos droits à telle ou telle allocation. 

Astuces

A lire aussi