Etudiant précaire : comment demander l’aide de 200 euros ?

Vous êtes étudiant et avez perdu un emploi ou un stage rémunéré en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19 ? Ou vous êtes étudiant ultramarin et avez dû resté en métropole ? Vous avez peut-être droit de recevoir une aide de 200 euros du Crous. Conditions, justificatifs… Ce qu’il faut savoir pour la demander.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
© Nuthawut Somsuk

Les étudiants en situation de précarité en raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 vont pouvoir bénéficier d’une aide exceptionnelle de 200 €. Depuis ce mardi 12 mai, ils ont la possibilité d’en faire la demande sur la plateforme MesServices.etudiant.gouv.fr.

Qui peut en bénéficier ?

L’aide est accessible aux étudiants en formation initiale, boursiers comme non boursiers, sans condition de nationalité. Elle concerne les étudiants ayant perdu un emploi ou un stage gratifié ainsi que les étudiants ultramarins restés en métropole.

Si vous êtes étudiant précaire, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • être inscrit dans une formation initiale d’enseignement supérieur ou en BTS. Si vous êtes apprenti ou en alternance, vous n’y avez pas droit
  • justifier d’une baisse de ressources à la suite de la perte d’un emploi – exercé depuis au moins deux mois depuis le 1er janvier 2020 et d’une durée minimum de 8 heures par semaine – ou de l’annulation ou de l’interruption d’un stage obligatoire d’une durée de deux mois minimum donnant droit à une gratification et débutant le 1er juin 2020 au plus tard.

Si vous êtes étudiant ultramarin, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • être inscrit dans une formation initiale d’enseignement supérieur ou en BTS. Si vous êtes apprenti ou en alternance, vous n’y avez pas droit ;
  • vos parents ou tuteur légal doivent résider dans un département d’outre-mer, une collectivité d’outre-mer ou en Nouvelle-Calédonie ;
  • suivre une formation en métropole lors de la mise en œuvre des mesures de lutte contre l’épidémie et être resté en métropole au 1er mai 2020.

A noter :

Si vous poursuivez vos études à la rentrée universitaire prochaine, avez-vous pensé à faire votre demande de bourse d'étudiant ? La date limite pour déposer votre dossier social étudiant (DSE) est fixée à vendredi 15 mai 2020. Ne tardez plus !

Quels justificatifs fournir ?

Vous devrez joindre une copie de la carte étudiante en cours de validité, un relevé d’identité bancaire (RIB) ainsi que :

> Si vous avez perdu votre emploi :

  • une attestation de la perte d'emploi et du nombre d'heures travaillées initialement prévues, établie par l'employeur,
  • une copie du contrat de travail en cours au plus tard au 16 mars 2020 et, si nécessaire, du ou des contrat(s) antérieur(s) pour justifier d'une activité d'au moins deux mois depuis le 1er janvier 2020.
     

Vous devrez par ailleurs attester sur l'honneur que vous faites face à de graves difficultés financières et ne bénéficiez pas de soutien, notamment familial. Si des circonstances particulières le justifient, le Crous en charge de l'instruction de la demande d'aide peut demander des pièces justificatives complémentaires.

> Si vous avez dû renoncer à votre stage rémunéré :

  • une attestation de l'arrêt du stage ou de sa non réalisation, établie par l'employeur (organisme d'accueil)
  • et une copie de la convention de stage prévoyant un début d'activité au plus tard le 1er juin 2020.
     

Vous devrez par ailleurs attester sur l'honneur que vous faites face à de graves difficultés financières et que le stage était obligatoire avant la mise en œuvre des mesures de lutte contre l'épidémie de Covid-19. Si des circonstances particulières le justifient, le Crous en charge de l'instruction de la demande d'aide peut demander des pièces justificatives complémentaires.

> Si vous ultramarin :

  • un justificatif de domicile du ou des parents ou tuteur légal dans un département d'outre-mer, une collectivité d'outre-mer ou en Nouvelle-Calédonie,
  • une quittance du loyer à votre nom, versé au mois d'avril pour un logement en métropole ou, à défaut, une attestation d'hébergement à titre gratuit
  • et un extrait du livret de famille.

Vous devrez par ailleurs attester sur l'honneur que vous êtes en situation d'isolement en métropole. Si des circonstances particulières le justifient, le Crous en charge de l'instruction de la demande d'aide peut demander des pièces justificatives complémentaires.

Quand sera versée l’aide ?

L’aide sera versée en une seule fois au mois de juin. La décision d’attribution sera notifiée par le Crous. L’aide n’est pas cumulable avec le chômage partiel ou l’aide aux auto-entrepreneurs. En revanche, elle est cumulable avec la bourse sur critères sociaux des Crous, les aides spécifiques ponctuelles et annuelles des Crous et les éventuelles aides proposées par les établissements d’enseignement supérieur.

A noter :

Les jeunes non étudiants de moins de 25 en situation de précarité, qui touchent les APL ont également droit de percevoir l’aide exceptionnelle de 200 €. L’aide sera accordée de manière automatique par la Caisse d’allocations familiales (CAF). Les modalités doivent encore être précisées.

 

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :