Ehpad : les visites sans rendez-vous autorisées à partir du 22 juin

A partir de lundi 22 juin, les Ehpad qui ne déclarent plus de cas possible ou confirmé de Covid-19 pourront adopter de nouvelles mesures de déconfinement. Visites des proches sans rendez-vous, sorties individuelles et collectives, nouvelles admissions… Voici ce qui est prévu.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© andresr

C’est une nouvelle étape dans le déconfinement desEtablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) qui se prépare. Le nombre d’établissements déclarant aujourd’hui un cas possible ou confirmé de Covid-19 est en forte diminution. En cohérence avec l’évolution nationale, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a demandé aux directions des établissements qui ne déclarent plus de cas possible ou confirmé de Covid-19 d’établir d’ici le 22 juin au plus tard des plans de retour progressif à la « normale », en concertation avec les équipes soignantes et en particulier les médecins coordonnateurs d’Ehpad.

Ces plans devront être soumis au Conseil de la vie sociale (CVS) représentant les résidents et leurs proches avant le 25 juin et seront ensuite communiqués par tous moyens aux résidents et à leurs proches.

Des visites des proches sans rendez-vous

Ces plans doivent permettre d’assurer prioritairement et le plus vite possible la reprise des visites des proches sans rendez-vous. Les établissements sont invités dans un premier temps à instaurer des plages horaires de visites sans rendez-vous.

Hormis les visites, les directions des Ehpad doivent également préciser les étapes d’une reprise, comme avant la crise :

  • des sorties individuelles et collectives et de la vie sociale au sein de l’établissement;
  • de l’ensemble des interventions paramédicales ;
  • et des admissions en hébergement permanent et en accueil de jour.

Signe de ce déconfinement, les résidents pourront se faire accompagner pour aller voter au second tour des municipales le 28 juin prochain. Cette possibilité de sortie devra être précisée en amont aux proches.

Nouvelles admissions possibles

Ce retour à la normale doit également permettre une reprise progressive des nouvelles admissions ainsi que des visites de préadmission. Pour chaque nouvelle admission, un test par RT-PCR pour détecter une infection au Covid-19 devra être effectué deux jours avant la préadmission. Un confinement préventif en chambre de 7 jours devra également être maintenu, « sauf décision collégiale prise par la direction d’établissement, l’équipe soignante et le cas échéant le médecin coordonnateur, après consultation systématique de l’astreinte personne âgée ou de l’ARS », précise le protocole.

Des visites dans le respect des gestes barrières

Ces évolutions ne mettent pas fin aux gestes barrières et d’hygiène. Ainsi, le lavage des mains, la distanciation physique et le port du masque chirurgical restent obligatoires pour tous les visiteurs.

En cas de nouvel épisode épidémique local ou national, les directions des Ehpad pourront remettre en place les mesures de protection adoptées le 20 avril et actualisées le 5 juin. Cette décision devra être prise de manière collégiale « par le directeur de l’établissement et le médecin coordonnateur de l’établissement, après consultation de l’astreinte gériatrique du territoire ou de l’ARS ».

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :