10 conseils pour que votre cigarette électronique n’explose pas

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© diego_cervo

Un homme brûlé au ventre et à la main, un autre grièvement blessé à la cuisse, un incendie qui se déclare dans une chambre, une voiture qui prend feu… Chaque année, des accidents  provoqués par l’explosion d’une batterie défectueuse de cigarette électronique surviennent. Trois en 2020 et cinq en 2019 ont été signalés à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Les accidents ont lieu principalement lorsque la batterie se trouvait, chargée ou non, dans une poche de vêtement ou un sac. « Même si les explosions de batteries sont rares par rapport au nombre de produits en circulation, elles peuvent avoir des conséquences graves », souligne la DGCCRF.

Ne pas acheter de cellules de batterie vendues en vrac

Aux Etats-Unis, la Commission de sécurité des consommateurs (CPSC) a récemment mis en garde les consommateurs contre l’achat de cellules en lithium-ion de batteries 18650 en raison d’un risque d’incendie. « Ces cellules sont fabriquées en tant que composants industriels de blocs-batteries et ne sont pas destinées à la vente individuelle aux consommateurs. Cependant, elles sont séparées, reconditionnées et vendues comme de nouvelles batteries grand public, généralement sur Internet », a déclaré le CPSC dans un communiqué. Elles se retrouvent ainsi à être « utilisées, à tort, en batterie individuelle, sans circuit de protection », dans des cigarettes électroniques, des lampes de poche ou des jouets. Or, leur utilisation peut entraîner « des incendies, des explosions, des blessures graves et même la mort ».

Les précautions à prendre au quotidien

Pour éviter tout risque d’accident, la Répression des fraudes recommande de :

  • ne pas transporter les batteries sans étui de protection, « en particulier lorsqu’elles sont dans un sac ou une poche de vêtement » ;
  • les stocker dans un boîtier ou un étui isolant et non en vrac dans une boîte ou un tiroir ;
  • éviter tout contact avec des pièces métalliques (clés, pièces de monnaie, etc.) ou avec des liquides ;
  • éviter les chocs ou l’exposition à des sources de chaleur ;
  • les maintenir propres et sèches ;
  • ne pas les utiliser si elles sont endommagées (déformation, gaine déchirée, fuite de liquide, etc.) ;
  • utiliser un chargeur adapté ;
  • ne pas démonter ou ouvrir l’enveloppe de la batterie ;
  • ne pas les laisser en charge trop longtemps ou sans surveillance.

En cas de doute ou de problème avéré sur une batterie, vous pouvez le signaler à la DGCCRF via le site SignalConso.

A lire aussi