Covid-19 : pas de sur-risque d’infection pour les spectateurs (masqués) d’un concert

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Spectateurs, bras levés, concert
© Christian Hartmann – Reuters

Les anciens habitués des concerts, involontairement sevrés par la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, peuvent être rassurés. Les premiers résultats d’une étude de l’Assistance publique/Hôpitaux de Paris (AP/HP), à partir d’un concert expérimental donné par Indochine et Etienne de Crécy, le 29 mai à l’Accor Arena de Paris, « démontrent l’absence de sur-risque d’infection » au Covid-19 chez des spectateurs munis de masques chirurgicaux.

Les auteurs de cette recherche, qui doit être publiée dans une revue scientifique à comité de lecture, ont constaté « un taux d’infection similaire chez des personnes participant à un concert comparé à des personnes ne participant pas », résume l’AP/HP dans un communiqué.

Les participants, âgés entre 18 et 45 ans, avaient donné leur consentement par écrit, « n’avaient pas de comorbidités, pas de symptôme évocateur de Covid-19 » et n’avaient pas eu de « contact récent avec une personne infectée ». Un test antigénique rapide, mené trois jours avant le concert, avait révélé un résultat négatif. Outre le groupe de spectateurs, un groupe témoin était composé de personnes non présentes.

« Une preuve de test négatif à l’entrée »

L’ensemble des spectateurs avaient l’obligation de « présenter une preuve de test négatif à l’entrée » de la salle. Ils devaient porter le masque chirurgical en continu. Le concert s’est tenu en configuration debout, sans distanciation physique. Les lieux de restauration et les zones fumeurs étaient fermés.

Deux tests salivaires PCR ont été menés. Le premier a eu lieu le jour du concert. Il visait à « évaluer le nombre de personnes considérées comme contagieuses malgré le test négatif réalisé dans les trois jours précédents ». Un second a eu lieu sept jours après le spectacle.

« Le taux d’incidence observé dans les deux groupes », à 0,2 % dans le groupe contrôle et à 0,15 % dans le groupe expérimental, « correspond au taux d’incidence en Île-de-France estimé dans les deux semaines précédant l’événement, c’est-à-dire entre 150 et 200 sur 100 000 ».

L’étude a été réalisée par les équipes de l’unité de recherche clinique Necker/Cochin, les équipes Covisan et la plateforme de Broussais de l’AP-HP en partenariat avec le Prodiss, organisation patronale du spectacle musical et de la variété.

La reprise des concerts depuis le 19 mai

Les concerts peuvent reprendre depuis le 19 mai en configuration assise, depuis le 30 juin en configuration debout.

Si aucune contrainte de jauge n’est prévue pour les spectacles à l’extérieur, une jauge de 75 % est imposée en intérieur. Le pass sanitaire est obligatoire pour les concerts et festivals recevant plus de 1 000 personnes, événements lors desquels le port du masque est recommandé mais pas obligatoire.

A lire aussi