Covid-19 : le vaccin protège-t-il de la contamination et de la transmission ?

3 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© scaliger

AstraZeneca, Pfizer BioNTech, Johnson & Johnson, Moderna, autant de vaccins anti-Covid, mis sur le marché ces derniers mois et proposés à la population. Alors que la campagne de vaccination, initiée dans le pays en décembre 2020, a commencé lentement, du fait du retard dans la réception de doses, celles-ci venant à manquer dans nombre de centres de vaccination, elle s'accélère aujourd'hui, avec 61.47% des Français ayant reçu au moins une première dose et 51.41% ayant eu les deux doses.

Certains, après s'être fait vacciner, seraient tentés de relâcher les gestes barrières, pensant avoir une immunité totale et ne pouvant ainsi plus être contaminés et le transmettre. Cependant, qu'en est-il ? Le vaccin empêche-t-il d'attraper le Covid et de le transmettre ?

Le vaccin me protège-t-il du Covid ?

C'est évident. Être vacciné confère davantage de protection face au virus de Covid-19 que de n'être pas vacciné du tout. D'après des études ayant été réalisées à ce jour, le vaccin de Pfizer-BioNTech serait par exemple efficace à plus de 96 %, voire même 100 % chez les adolescents de moins de 16 ans. Par ailleurs 

Cependant, même s'il donne un niveau élevé de protection, le vaccin n'est pas infaillible contre le virus. Un adulte peut s'être fait dispenser les deux doses de vaccin et être quand même contaminé par le virus. 

Vacciné, puis-je transmettre le Covid ?

Oui. Une note de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), a révélé récemment que 6 % des nouveaux cas enregistrés du 28 juin au 4 juillet en France concernaient des personnes complètement vaccinées. C'est certes peu mais ces personnes vaccinées peuvent cependant être porteuses du virus, sans le savoir, d'autant plus si elles ne se sont pas fait tester. Par conséquent, elles peuvent aussi le transmettre. Mais, du fait du vaccin qui leur fait produire des anticorps, leur charge virale est plus faible que chez les non vaccinés, ainsi leur potentiel de contamination est plus faible que pour les non vaccinés. 

Quand ma vaccination est-elle fiable ?

La vaccination n'offre pas une protection immédiate. Comme pour la plupart des vaccins, il faut attendre un certain délai après son administration pour qu'il soit complètement efficace. En effet, le système immunitaire a besoin d'un minimum de temps pour optimiser ses défenses face au virus. Ce temps peut être différent d'une personne à l'autre, selon l'état de santé générale, les antécédents médicaux, etc. 

La majorité des vaccins existants à ce jour doivent être injectés une deuxième fois en observant un délai déterminé : trois à quatre semaines pour les vaccins à ARN messager de Pfizer et de Moderna, et deux à trois mois pour le vaccin à vecteur adénoviral d’AstraZeneca. Après l'injection de la deuxième dose, il faut encore attendre pour bénéficier d'une protection maximisée. Les autorités sanitaires françaises préconisent d'attendre au moins sept jours pour les vaccins de Pfizer, de Moderna et d’AstraZeneca, et quatre semaines pour le vaccin de Johnson & Johnson.

Après ce délai suite à la deuxième dose de vaccin, vous avez infiniment moins de risques d'être contaminé sans le savoir et de transmettre le virus. 

A lire aussi