Covid-19 : gare aux tentes de dépistage et aux centres de vaccination frauduleux

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Giuseppe Lombardo

Attention aux offres de dépistage et de vaccination contre le Covid-19 frauduleuses ! Dans certains barnums ou centres de vaccination, il est demandé de payer pour se faire dépister ou vacciner. Or, « aucun paiement ne peut être exigé, à l’heure actuelle, lors du dépistage ou de la vaccination, et ce jusqu’au 15 octobre », rappelle le ministère de la Santé.

Jusqu’à cette date, les tests de dépistage – y compris les tests sérologiques effectués en amont de la vaccination – sont pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie sans avance de frais pour les personnes qui résident en France. Concernant les personnes qui ne résident pas en France, les tests sont remboursés uniquement sur prescription médicale ou si les personnes sont identifiées comme contact à risque.

Tout paiement réclamé pour une personne résidant en France est donc considéré comme une escroquerie jusqu’au 15 octobre, date à laquelle les tests antigéniques et PCR dits « de confort » ne seront plus pris en charge, excepté pour les mineurs et pour raison médicale (sans nécessité de prescription pour les personnes vaccinées).

Des risques de tests non fiables

Le dépistage frauduleux peut, par ailleurs, porter préjudice à la personne venue se faire tester. Le prélèvement peut être mal réalisé, voire blesser la personne et peut conduire à un résultat faussement négatif qui fera courir un risque de contamination à l’entourage. Le test utilisé peut également ne pas être reconnu par les instances de santé. Enfin, « depuis le 9 septembre, dès lors qu’une fraude est détectée, les preuves de tests sont annulées et les passes sanitaires délivrés sont invalidés », précise le ministère de la Santé.

Comment repérer un barnum frauduleux ?

L’acte de dépistage doit toujours être effectué en présence d’un professionnel de santé. Son absence est donc le signe d’une fraude. Au moindre doute, il faut signaler le barnum à l’Agence régionale de santé (ARS) de votre région pour que celle-ci puisse réaliser une inspection. Si vous vous apercevez de la fraude après votre test, il est conseillé de refaire un dépistage. Pour trouver les lieux de test et de vaccination situés près de chez vous, rendez-vous sur Sante.fr.

A lire aussi