Covid-19 : êtes-vous éligible à la quatrième dose de vaccin ?

4 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Choreograph

Après deux mois de baisse, les contaminations au Covid-19 repartent à la hausse depuis la fin mai en France. Selon Santé publique France, le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens sur 7 jours s’établit à plus de 23 900, contre environ 18 800 le 1er juin dernier. Un rebond épidémique qui s’explique par plusieurs facteurs : le relâchement des gestes barrières avec la levée des restrictions sanitaires, la baisse de l’effet des troisièmes doses de vaccin et la prolifération des sous-variants d’Omicron BA.4 et BA.5. Bien qu’encore minoritaires dans l’Hexagone, ces derniers, plus contagieux que leur homologue BA.2 sans être, semble-t-il, plus dangereux, pourraient être responsables d’une septième vague, comme on l’observe actuellement en Afrique du Sud et au Portugal.

Face à cette possible nouvelle vague, les experts appellent la population âgée et à risques à la prudence. Il est « encore temps de se faire vacciner et d'avoir le schéma complet, les trois doses, et peut-être la quatrième dose, pour ne pas avoir à souffrir de formes graves de Covid », a indiqué vendredi 3 juin sur Franceinfo le professeur Antoine Flahault, épidémiologiste, directeur de l’Institut de santé globale à la faculté de médecine de l'université de Genève. Même son de cloche pour le Dr Benjamin Davido, infectiologue et directeur médical référent Covid-19 à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), qui estime, dans Ouest France, qu’il faut « à la fois relancer l’appel des plus fragiles à recevoir leur deuxième dose de rappel et entrer dans une logique de vaccination régulière, comme on le fait pour la grippe. L’épidémie ne va pas s’arrêter avec un claquement de doigts ».

A l’heure actuelle, la seconde dose de rappel est, en effet, loin d’attirer les foules. Alors qu’elle est ouverte aux plus 80 ans et plus et aux patients immunodéprimés depuis le 14 mars ainsi qu’aux plus de 60 ans depuis le 7 avril dernier, seuls 32,4 % des 60-79 ans et 27,5 % des 80 ans plus éligibles l’avaient reçue à la date du 30 mai, d’après les chiffres de Santé publique France.

Quels délais entre le 1e et le 2e rappel de vaccin ?

Pour rappel, vous pouvez recevoir une deuxième dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 :

  • dès 3 mois après le premier rappel (ou après une infection au Covid-19) si vous avez 80 ans ou plus, résidez en Ehpad ou en unité de soins de longue durée (USLD) ou êtes immunodéprimé ;
  • dès 6 mois après le premier rappel (ou après une infection au Covid-19) si vous avez entre 60 et 79 ans.

Astuces

Comment déterminer votre date d’éligibilité ?

L’Assurance maladie propose un téléservice, Mon rappel vaccin Covid, qui permet de calculer en quelques clics votre date d’éligibilité au deuxième rappel. Pour l’utiliser, vous aurez besoin de renseigner :

  • votre date de naissance ;
  • le détail du schéma de primo-vaccination complet qui comprend 2 épisodes espacés au minimum de 15 jours, soit 2 injections ou une injection et une infection au Covid-19 ;
  • la date du rappel vaccinal ou de l’infection au Covid-19 qui vaut rappel (date du résultat du test positif antigénique ou RT-PCR) ;
  • la date du résultat du test positif antigénique ou RT-PCR) si une infection Covid-19 est survenue après le rappel vaccinal.

Où se faire vacciner ?

Si vous êtes éligible, vous pouvez effectuer ce deuxième rappel en centre de vaccination, chez votre médecin traitant, votre chirurgien-dentiste, en cabinet infirmier ou sage-femme, à domicile ou au sein des services où vous êtes suivi, en laboratoire de biologie ou au sein de l’établissement pour personnes âgées où vous résidez.

Pour prendre rendez-vous, vous avez trois possibilités :

  • se rendre sur le site Sante.fr
  • se rendre sur les plateformes médicales privées comme DoctolibMaiia et Keldocou Clickdoc ;
  • téléphoner au 0 800 009 110 (numéro vert) pour être redirigé vers le standard téléphone du centre le plus proche de chez vous ou au 0 800 730 957 (numéro vert réservé aux personnes âgées de 80 ans et plus souhaitant être vaccinées à domicile).

Le rappel est réalisé avec une dose pleine du vaccin Pfizer-BioNTech ou une demi-dose de vaccin Moderna.

A lire aussi