Covid-19 : comment et où récupérer des masques FFP2 gratuits ?

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Les masques FFP2 peuvent assurer une meilleure protection que les masques chirurgicaux. - Evelien Doosje

À condition d’être correctement portés, les masques FFP2 induisent une meilleure protection contre le Covid-19 que les masques chirurgicaux. Le ministère des Solidarités et de la santé a préconisé, dans un communiqué diffusé mercredi 2 février, le port de ce masque « pour les personnes à risque de formes graves de Covid-19, en échec de vaccination et en capacité de [...] porter » le masque FFP2.

Le ministère a suivi le point de vue du Haut Conseil de la santé publique (HCSP). L’emploi « de masques FFP2 pour les personnes appartenant à des populations à haut risque ne doit être envisagé qu’après avoir soigneusement pesé les avantages et les risques potentiels dans le cadre d’une consultation médicale et d’avoir réalisé une éducation sur la manière de porter et de manipuler ces masques », estimait le HCSP dans un avis des 23 décembre 2021 et 15 janvier 2022.

Ces masques sont « environ dix fois plus chers que les masques chirurgicaux », selon le HCSP. Le ministère des Solidarités et de la santé a prévu la gratuité des masques FFP2 pour ces personnes.

Quelles personnes peuvent obtenir des masques FFP2 gratuits ?

Seules sont concernées :

  • les personnes présentant des risques de forme grave du Covid-19 ;
  • en échec de vaccination pour des raisons médicales (immunodépression, immunité amoindrie par des traitements ou procédures ou autres situations médicales particulières) ;
  • en capacité de supporter le port du masque FFP2 pendant plusieurs heures.

Ces trois conditions doivent être remplies de manière cumulative pour bénéficier de la gratuité.

Les personnes considérées comme en échec de vaccination désigne celles « immunodéprimées, et pour lesquelles la vaccination n’induit pas la production d’anticorps à un niveau suffisant pour assurer une protection suffisante », explique le HCSP dans son avis.

Comment faire pour se procurer un masque FFP2 gratuitement ?

Vous devez présenter une prescription de votre médecin afin d’obtenir vingt masques FFP2 pour deux semaines ou pour cinquante masques FFP2 pour cinq semaines.

Le ministère des Solidarités et de la Santé invite « les patients concernés » à « consulter leur médecin traitant et leur pharmacien pour plus d’informations ».

Bien utiliser un masque FFP2

Les masques FFP2 ne peuvent être portés que pendant huit heures maximum, d’après le Haut Conseil de la santé publique. L’autorité invite à respecter les autres précautions suivantes :

  • se laver ou se nettoyer les mains au gel hydroalcoolique avant de porter votre masque ;
  • lors du placement du masque sur le visage, mettre la barrette nasale sur le nez ;
  • tenir le masque et passer les élastiques derrière la tête sans les croiser ;
  • pincer la barrette nasale avec les deux mains pour l’ajuster au niveau du nez.

En outre, pour « vérifier que le masque soit bien adapté au visage », il faut en « contrôler l’étanchéité ». Vous devez couvrir le masque avec « une feuille plastique maintenue en place avec les deux mains » puis « inspirer ». Si le masque s’écrase légèrement sur le visage, c’est qu’il est bien placé. Sinon, il n’est pas étanche : vous devez le réajuster. L’objet enfin « ajusté », ne remettez pas les mains dessus ou ne placez pas le masque « sous le menton ou sur le front », pour éviter de le contaminer.

Le médecin traitant a un rôle pédagogique. Il doit « rappeler » et « expliquer les conditions du port correct et adéquat de ce type de masque », précise le ministère des Solidarités et de la Santé.

POUR ALLER PLUS LOIN