Coronavirus : vaccin, symptômes, traitements... ce qu'il faut savoir du virus de Chine

Le virus venu de Chine a traversé le monde, se propageant dans 80 pays. En France, on compte 6 décès sur les 377 personnes touchées. Le coronavirus a provoqué 3 303 morts dans le monde, sur un total de 96 786 contaminations avérées. Alors qu'un vaccin est testé sur l'homme en mars, le point sur ce que l’on sait du virus. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
5mn de lecture
© Stringer-Reuters

Venu de Chine, le coronavirus a atteint 96 786 personnes dans 80 pays, dont 3 303 personnes sont décédées, selon un bilan au 5 mars 2020.

En France, où 377 cas sont avérés, le bilan est monté à 6 morts. Dans les départements le plus touchés, l'Oise et le Morbihan, les écoles sont fermées. Un système de cours à distance a été mis en place et le ministère de la Santé a mis à disposition des parents qui ne peuvent faire garder leurs enfants des arrêts maladie simplifiés.  

Alors que les prix des masques et gels hydroalcooliques explosent, la France se prépare à passer au stade 3 de l'épidémie : celui au cours duquel "le virus circule et est transmissible sur l’ensemble du territoire". La stratégie prévoit alors "la mobilisation complète du système sanitaire hospitalier et de ville ( médecins, infirmiers, etc.) et des établissement médico-sociaux pour assurer la prise en charge des patients sans gravité par les médecins généralistes, et des patients avec signes de gravité à l’hôpital", expliquent nos confrères de Santé magazine

Que sait-on sur le coronavirus ?

Le Covid-19, nom donné au virus par l’OMS, fait partie de la vaste famille des coronavirus. Infectant majoritairement les animaux, « ces virus peuvent parfois causer des infections chez l’Homme, le plus souvent associées à des rhumes et des syndromes grippaux bénins, [voire] des complications respiratoires de type pneumonie chez des personnes immunodéprimées ou des nourrissons », explique Santé publique France.

Souvent bénins, certains peuvent entraîner des épidémies graves chez l’Homme. Fin 2002 et début 2003, le Sras (symptôme respiratoire aigu sévère), avec lequel le 2019-nCoV est cousin, avait causé la mort de 774 personnes dans le monde, dont 349 en Chine continentale et 299 à Hong Kong, pour 8 096 personnes atteintes dans une trentaine de pays.

Comment a-t-il été transmis à l’homme ?

Les premiers cas de maladie ont été découverts en décembre sur un marché d’animaux vivants dans la ville de Wuhan, qui compte 11 millions d’habitants. Le virus serait passé d’un animal à l’homme. Le marché a été fermé et désinfecté le 1er janvier, mais la source d’infection n’a pas été identifiée à ce jour.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes sont principalement une infection respiratoire aiguë (fièvre, toux, sensation d’oppression et/ou douleur thoracique). La durée de l’incubation semble être de l’ordre de 7 jours mais pourrait aller jusqu’à 14 jours. « Dans les cas les plus graves, le patient peut être atteint d’un syndrome de détresse respiratoire aigüe, d’une insuffisance rénale aigüe, voire d’une défaillance multi viscérale pouvant entraîner le décès », indique l’Institut Pasteur.

Quels sont les pays touchés ?

La Chine est le pays le plus touché mais le coronavirus sévit également en Thaïlande, à Singapour, au Vietnam, au Japon, en Corée du Sud, à Taiwan, au Cambodge, en Malaisie, aux Philippines, en Inde, au Népal, au Sri Lanka, en Australie, au Brésil, aux Etats-Unis, au Canada, en Russie, aux Emirats arabes Unis, en Arabie Saoudite, en Afghanistan, au Bahreïn, en Irak, en Iran, en Israël, au Koweït, au Liban, au sultanat d'Oman, au Pakistan, en Egypte, en Algérie, au Nigéria, mais aussi en Europe, où l'Italie est le pays le plus touché, en Allemagne, en France, en Belgique, en Autriche, en Finlande, en Espagne, en Croatie, en Suisse, en Suède, au Royaume-Uni, en Lituanie et au Bélarus.

Comment soigner le coronavirus ?

« Il n’y a actuellement pas de traitement spécifique vis-à-vis de ce type d’infection à coronavirus », explique l’Institut Pasteur. Le seul moyen d’éviter la propagation de la maladie consiste à mettre les patients atteints en quarantaine.

En France, toute personne présentant une infection respiratoire aigüe dans les 15 jours après être revenue d’un séjour en Chine doit appeler le 15. Un test de dépistage du Coronavirus sera proposé. 

Ne vous rendez pas dans des lieux accueillant du public, n'allez pas aux urgences, appelez le 15.

Côté vaccination, différents laboratoires recherchent un vaccin. Une société de biotechnologies américaine, Moderna Therapeutics, a annoncé avoir mis au point un vaccin expérimental contre le coronavirus. Mais de longs mois seront nécessaires, s'il s'avérait efficace, avant sa commercialisation. 

Comment empêcher la propagation du virus ?

Pour empêcher la propagation du virus, la Chine a mis en quarantaine Wuhan, Huanggang, Ezhou, Chiba et Xianning. Tous les transports publics (trains, avions, bus et métros) ont été suspendus et les autoroutes menant à ces villes ont été coupées. « Sans autorisation spéciale », les habitants ne peuvent plus sortir. Des mesures de prévention ont été prises telles que la ventilation et la désinfection dans les aéroports, les gares et les centres commerciaux. Dans le même temps, Pékin a décidé d’annuler les festivités du Nouvel An chinois, qui tombe le 25 janvier.

Face au risque de propagation, de nombreux pays ont pris des mesures de précaution dans les aéroports. En France, des messages sont diffusés à bord des avions en provenance de Chine pour expliquer la conduite à tenir en cas de symptômes du coronavirus. Il est, par ailleurs, fortement recommandé de reporter tout déplacement dans la province du Hubei. Si vous devez vous rendre en Chine ou en Asie, respectez les consignes des autorités locales concernant l’éventuel port obligatoire de masques et lavez-vous régulièrement les mains au savon ou solution hydroalcoolique. Le ministère des Affaires étrangères invite également à « éviter tout contact avec les animaux vivants ou morts, de se rendre dans des marchés où sont vendus des animaux et d’éviter de consommer des produits d’animaux peu ou mal cuits ».

df
Sarah Corbeel
Mis à jour le

Partager cet article :