Coronavirus : les kinés pourront réaliser des tests PCR

Face à l’afflux des demandes de dépistage, le gouvernement autorise les masseurs-kinésithérapeutes à réaliser des tests virologiques RT-PCR. Ils devront avoir suivi une formation spécifique.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© AndreyPopov

Alors que les laboratoires croulent sous les demandes de dépistage du coronavirus, le gouvernement a décidé d’autoriser les 90 000 masseurs-kinésithérapeutes à réaliser des tests virologiques RT-PCR.

« Lorsque les laboratoires de biologie médicale ne disposent pas du nombre de personnels nécessaire à la réalisation de la phase préanalytique de l’examen de détection du génome du SARS-CoV-2 par RT-PCR, le prélèvement nasopharyngé peut être réalisé par un masseur-kinésithérapeute diplômé d’Etat, à condition qu’il atteste avoir suivi une formation spécifique à la réalisation de l’examen conforme aux recommandations de la Sociétéfrançaise demicrobiologie et dispensée par un médecin ou un biologiste médical », précise un arrêté publié mercredi 16 septembre au Journal officiel.

Pompiers, infirmiers, aides-soignants… déjà autorisés à pratiquer des prélèvements

Le 24 juillet dernier, le gouvernement avait déjà autorisé les infirmiers diplômés d’Etat, les sapeurs-pompiers, les marins-pompiers, les aides-soignants, les secouristes des associations agréées de sécurité civile titulaires d’une formation aux premiers secours et les étudiants en odontologie, en maïeutique et en pharmacie à pratiquer des prélèvements pour les tests virologiques.

Une stratégie de priorisation des tests a, par ailleurs, été mise en place depuis le 11 septembre. Les personnes présentant les symptômes du Covid-19, celles qui ont été en contact rapproché avec des personnes contaminées et le personnel soignant ou assimilé, travaillant à l'hôpital, dans un Ehpad ou à domicile sont considérées comme prioritaires. Les laboratoires doivent leur réserver certains créneaux horaires et des tentes de dépistage leur seront dédiées, notamment dans les grandes villes.

Des tests de dépistage entièrement pris en charge

Depuis le 25 juillet, les tests RT-PCR sont entièrement remboursés par la Sécurité sociale sur présentation de la carte Vitale. Il n’y a pas besoin d’une ordonnance pour les effectuer. La liste des laboratoires qui pratiquent les tests de dépistage est disponible sur le site du gouvernement sante.fr. Il est important de vérifier s’il est nécessaire de prendre un rendez-vous.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :