Coronavirus et fermeture d'écoles : quelles conséquences pour les élèves et leurs parents ?

Enseignement à distance, annulation des voyages scolaires à l’étranger et en France, report des concours prévus jusqu’au 5 avril… Le point sur les dernières mesures annoncées suite à la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités à partir de ce lundi 16 mars.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
6mn de lecture
© FamVeld

Alors que l’épidémie de coronavirus continue à s’étendre en France, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé jeudi 12 mars la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités du pays à partir de ce lundi 16 mars. Cette décision s’applique en métropole et dans les départements et régions d’outre-mer (Réunion, Mayotte, Guyane, Guadeloupe, Martinique). 12,3 millions d’élèves de l’enseignement primaire et secondaire et 2,7 millions d’étudiants sont ainsi priés d’étudier chez eux. Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a déclaré que la fermeture s’étirerait « au moins jusqu’aux vacances de printemps qui commencent début avril ».

Quelles solutions de garde ?

Pour les personnels soignants et médico-soignants indispensables à la gestion de la crise sanitaire qui ne disposent pas de solution de garde, un service d’accueil de la petite section à la classe de troisième est mis en place dans leur lieu de scolarisation habituel dès ce lundi matin. Il suffit aux parents de présenter aux directeurs/chefs d’établissement leur carte professionnelle de santé (CPS) ou, le cas échéant, une fiche de paie indiquant le nom de l’établissement employeur. La prise en charge se fera en groupe de 8 à 10 élèves dans le respect des consignes sanitaires et des gestes barrières.

Pour les autres parents qui n’ont pas de solution de garde pour leurs enfants de moins de 16 ans, ils peuvent demander à être placé en arrêt de travail indemnisé, sans jour de carence. Attention, seul l’un des deux parents peut en faire la demande. Dans la mesure du possible, le télétravail est recommandé. 

Comment est assurée la continuité pédagogique ?

« Une continuité pédagogique est mise en place pour maintenir un contact régulier entre l’élève et ses professeurs », indique le ministère de l’Education nationale. Elle pourra s’appuyer sur la plateforme du Centre national d’enseignement à distance (Cned), Ma classe à la maison, qui propose des parcours pédagogiques permettant de couvrir une période de quatre semaines de la grande section de maternelle à la terminale.

C’est le directeur d’école ou le chef d’établissement qui communiquera à l’élève l’adresse pour se connecter à la plateforme et les modalités d’inscription. La plateforme lui permettra de maintenir un contact régulier avec ses professeurs et camarades, participer à des classes virtuelles, échanger des exercices et devoirs. En complément, les enseignants pourront adresser supports de cours et exercices via l’environnement numérique de travail (ENT) ou la messagerie électronique. Ils pourront également s’appuyer sur des ressources numériques éducatives disponibles sur le site Eduscol.

Quel accompagnement si votre enfant ne dispose pas d’un accès à Internet à la maison ?

Si vous n’êtes pas équipé d’outils numériques, vous devez vous faire connaître auprès du directeur d’école ou chef d’établissement afin de bénéficier, lorsque cela est possible d’un prêt de matériel, le cas échéant en lien avec la collectivité de rattachement. Les écoles et établissements scolaires organiseront, par ailleurs, des permanences d’accueil sur le site aux horaires d’ouverture au public afin de mettre à disposition des élèves les ressources pédagogiques en format papier.

Votre enfant est en apprentissage en entreprise ou en service public

Les centres de formation des apprentis (CFA) sont fermés à partir de ce lundi 16 mars. Les jeunes en formation doivent joindre leur entreprise si celle-ci est en activité. Leur rémunération est maintenue.

Votre enfant est logé en internat

Dans la mesure du possible, les élèves internes doivent retourner à leur domicile familial ou chez la personne contact de proximité (dont les coordonnées sont transmises lors de l’inscription). Les internats restent néanmoins ouverts pour ceux qui ne peuvent pas rentrer chez eux.

Dans le cas où un élève interne présente des symptômes évoquant le Covid-19, il sera isolé dans sa chambre ou dans une chambre dédiée et son responsable légal immédiatement informé.

Votre enfant devait effectuer une période de formation en milieu professionnel (PFMP)

Les périodes de formation en milieu professionnel sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Pour les élèves en première année de CAP et en première ou deuxième année de baccalauréat professionnel, le report des semaines qui n’auront pas été effectuées sera envisagé soit à la fin de l’année scolaire présente, soit l’année suivante suivant la situation sanitaire. Pour les élèves en deuxième année de CAP ou en terminale professionnelle dont le report du stage n’est pas possible, les PFMP sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Les modalités d’évaluations des élèves seront précisées dès que possible.

Votre enfant a un concours à passer

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, ont décidé du report des examens nationaux et des concours prévus d’ici au 5 avril. Cela concerne aussi bien les concours de l’enseignement supérieur (post-CPGE) que les concours de recrutement de l’Education nationale. « Des solutions seront trouvées au cas par cas (report, aménagements, etc.). Une information spécifique et personnalisée sera apportée à chaque candidat ».

Quant aux concours postbac d’accès aux écoles, ils seront remplacés par des examens des dossiers, dans le calendrier de Parcoursup, qui n’est pas modifié à ce stade. Pour les concours prévus après le 5 avril, les candidats seront informés des modalités retenues sur une page internet dédiée.

Votre enfant doit finaliser son dossier sur Parcoursup

Le calendrier de Parcoursup, la plateforme d’orientation post-bac, est pour l’instant maintenu. Les candidats ont ainsi bien jusqu’au jeudi 2 avril pour confirmer chacun de leurs vœux et finaliser leurs dossiers. « Les services académiques suivent la situation des établissements et mettent en place un soutien spécifique auprès d’eux pour veiller à ce que les élèves de terminale puissent être accompagnés, à distance, pour finaliser leurs dossiers », précise le ministère. Les lycéens qui rencontrent des difficultés sur la plateforme peuvent contacter des conseillers via le numéro vert 0 800 400 070. Il est ouvert du lundi au vendredi de 10 heures à 16 heures.

Votre enfant a un voyage scolaire prévu à l’étranger ou en France

Le ministère de l’Education nationale demande aux établissements de reporter tous les voyages scolaires prévus sur le territoire national et à l’étranger jusqu’à nouvel ordre. « Les familles seront remboursées des sommes avancées », assure le ministère. Par ailleurs, les voyages scolaires en cours à l’étranger doivent faire l’objet d’un examen au cas par cas, en se référant aux consignes du ministère des Affaires étrangères. Quant à ceux en cours en France, ils doivent être interrompus sans délai.

df
Sarah Corbeel
Mis à jour le

Partager cet article :