Coronavirus : certains tests sérologiques sont désormais remboursés

Depuis le 29 mai, certains tests sérologiques, qui permettent de détecter la présence dans le sang d’anticorps au Covid-19, peuvent être pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie. Voici dans quelles conditions.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© yalcinsonat1

L’Assurance maladie rembourse désormais certains tests sérologiques dans certaines conditions, selon un décret et un arrêté publiés le 28 mai au Journal officiel. Jusqu’alors, seuls les tests de dépistage virologiques, qui permettent de détecter la présence du virus dans l’organisme, étaient remboursés intégralement.

Quels sont les tests sérologiques concernés par le remboursement ?

Les tests sérologiques, effectués par prélèvements sanguins, visent à détecter la présence ou non d’anticorps contre le coronavirus dans le sang. Il en existe deux grandes catégories : les tests automatiques, de type Elisa, réalisés à partir d’une prise de sang en laboratoire et dont les résultats peuvent être disponibles dans la journée ; et les tests unitaires dits rapides, réalisés à partir d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt et dont le résultat est rendu directement, en quelques minutes.

Seuls les tests conformes au cahier des charges de la Haute autorité de la santé (HAS), marqués CE, évalués par le centre national de référence (CNR) des virus des infections respiratoires et déclarés auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) peuvent faire l’objet d’une prise en charge.

Le ministère de la Santé a publié le 21 mai une liste de 23 tests sérologiques jugés fiables : 7 sont de type Elisa et 16 sont des tests rapides. Elle est régulièrement mise à jour.

A partir de quand peuvent être réalisés les tests sérologiques ?

Les tests sérologiques peuvent être réalisés à partir du septième jour qui suit l’apparition des symptômes pour les patients symptomatiques graves hospitalisés et à partir du  quatorzième jour chez les patients qui présentent des symptômes sans signe de gravité, précise l’arrêté.

Qui peut bénéficier d'un test sérologique remboursé ?

Pour être remboursés, les tests sérologiques devront être prescrits pour les usages suivants :

  • pour une personne présentant des symptômes mais dont le test virologique s’est révélé négatif ;
  • « a posteriori, alors que la personne ne présente plus de symptômes et n’a jamais été testée positive, pour confirmer qu’elle a bien été infectée par le virus et permettre ainsi par exemple d’éviter d’éventuelles complications ultérieures » ;
  • pour les personnels de santé ou qui exercent en structure médicale ou médico-sociale qui ont été exposés au virus et travaillent auprès de personnes fragiles.

Attention, les tests sérologiques ne permettent pas de garantir une immunité complète contre le Covid-19. « A l’heure actuelle, l’état des connaissances scientifiques ne permet pas de déterminer durant combien de temps la présence d’anticorps protège d’une nouvelle contamination », précise le ministère de la Santé.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :