Confinement : comment aider les SDF

Ils sont enfermés dehors. Face à la fermeture de nombreuses structures d’accueil et d’aide aux personnes sans domiciles fixes, les personnes à la rue se retrouvent livrées à elles-mêmes. Les association appellent à l’aide. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Andranik 123

Des associations venant en aide aux SDF et le Samu social (115) ont dénoncé la verbalisation de sans-abris par les forces de l'ordre à Paris, Lyon et Bayonne, au motif qu'ils ne respectaient pas le confinement instauré le 17 mars. La préfecture de Lyon et la mairie de Bayonne ont démenti. La préfecture de Paris a promis une enquête interne. Au temps du confinement, les sans-abris sont plus que jamais victimes de leur injustice au quotidien : être enfermés dehors. 

« C’est comme en 2015, au moment des attentats, on disait aux gens de pas sortir de chez eux mais rien n’est prévu pour ceux qui sont à la rue », témoigne dans La Croix Christian Page. Cet ancien sans-abri, devenu aujourd’hui maraudeur pour l’association Féminité sans-abri, résume la situation : « Ce qui est en train de se passer, c’est que tout (les accueils de jour, les distributions de nourriture, les services administratifs…) est en train de s’arrêter, sans parler de la possibilité de faire la manche. »

Des structures sous pression

En raison du confinement, de l’absence de masques de protection pour les bénévoles, ainsi que de la nécessité de rester à domicile pour garder les enfants, les associations tournent à effectifs réduits. Elles ne peuvent donc plus occuper le terrain comme en temps normal. Le gouvernement a annoncé une extension de la trêve hivernale de deux mois, soit jusqu’au 31 mai.

Jeudi 19 mars, le ministre du logement Julien Denormandie a déclaré au micro de France Info "réquisitionner et mettre à disposition des chambres d'hôtel" pour les SDF. 170 chambres d'hôtel individuelles ont déjà été ouvertes à Paris. Des "sites de desserrement" vont également être ouvert, permettant de mettre à l'abri les SDF atteint des symptômes du coronavirus mais qui n'auraient pas besoin d'aller à l'hôpital. Une enveloppe de 50 millions d'euros pour financer ce dispositif a expliqué le ministre.

Quelles sont les structures encore ouvertes pour les sans-abris ?

Solinum, une association engagée dans la lutte contre l'exclusion met à jour les structures ouvertes dans les territoires où elle intervient : 

Que faire si je croise une personne SDF ? Qui contacter ?

Parce qu'une personne sans abri dispose peut-être de moins d'informations que vous et ne mesure peut-être pas la situation, parce qu'elle n'a plus accès aux parcs qui sont fermés ou tout simplement parce qu'elle pense être malade... vous vous demandez peut-être comment lui venir en aide.  Et qui contacter. L'association Entourage vous propose de faire ce qui suit : 

  • Se placer à la même hauteur que la personne
  • Vouvoyer la personne
  • Ne pas lui demander son histoire
  • Ne pas lui faire de fausses promesses
  • Garder un mètre de distance et ne pas avoir de contact physique

Si la personne présente des symptômes, contacter le 15 (SAMU) pour obtenir un avis médical ou conseillez-lui de le faire : 91% des personnes SDF possèdent un téléphone mobile et 71% ont un smartphone (Etude Solinum – Précarité Connectée).

Puis-je laisser des aliments et produits non périssables (conserves, savons, lingettes hygiéniques) près des points d'eau ?

Oui, répond l'association Entourage : « déposer des savons près des fontaines permettra aux personnes de pouvoir se préserver du virus en se lavant régulièrement les mains. Vous pouvez également déposer un paquet de mouchoirs à usage unique. »

Comment puis-je aider sans sortir de chez moi ?

L'association Entourage dispose d'une application spécifique (à télécharger sur AppStore et Google Play) permettant de créer d'échanger avec des personnes en situation de précarité et d'isolement et ainsi maintenir lelien social.

Je veux rejoindre une association pour aider les plus démunis

Comme le rappelle Entourage, la plupart des structures vont avoir besoin de mains supplémentaires, car « leurs bénévoles habituels, pour certains âgés, sont confinés chez eux ».Ainsi vous pouvez contacter les associations suivantes pour leur proposer votre aide ou un don :

Pour plus d'information l'évolution de l'épimédie, consultez le site du gouvernement  Informations Coronavirus

df
Henri Presson
Publié le

Partager cet article :