Composition des produits ménagers : bientôt un étiquetage Ménag’score ?

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Tinatin1

Allergènes, perturbateurs endocriniens, ingrédients cancérogènes… Dans son hors-série du mois d’avril 2019, le magazine 60 Millions de consommateurs alertait sur la composition des produits ménagers industriels. Sur la centaine de produits analysés, aucun n’était ressorti vertueux. La majorité présentait des substances toxiques, irritantes et allergisantes, au point de favoriser des maladies de la peau mais aussi la survenue de maladies respiratoires en polluant notre air intérieur. Et certains contenaient des perturbateurs endocriniens ou des ingrédients cancérogènes. Des produits qui polluent également l’environnement, par leur rejet dans les eaux usées.

Mais, il est difficile pour le consommateur de choisir ses produits vaisselle, détergents, détartrants et autres produits ménagers en connaissance de cause tant les étiquettes sont illisibles. « Les pictogrammes actuels peuvent se révéler sibyllins, tout comme les mentions les accompagnant, souvent noyées dans le flot des modes d’emploi ou précautions d’usage », déplore 60 Millions de consommateurs.

Un Ménag’score pour mieux choisir ses produits ménagers

Aussi, l’Institut national de la consommation (INC), éditeur du magazine, lance une pétition en ligne pour réclamer la mise en place d’un étiquetage lisible. Sur le modèle du Nutri’Score, qui renseigne sur la qualité nutritionnelle des produits alimentaires, il propose l’apposition d’une étiquette Ménag’score sur les produits ménagers. Elle comporte une gradation allant de A (vert foncé) à E (orange foncé) : la lettre A indique que le produit ne contient pas ou très peu de substances nuisibles pour la santé et l’environnement. A l’inverse, la lettre E révèle une grande quantité de toxiques. Le Ménag’score a été élaboré en s’appuyant sur des référentiels scientifiques.

© L’Institut national de la consommation
A lire aussi