Autotests, chiens renifleurs… Le plan sanitaire du gouvernement pour lutter contre le Covid-19 cet été

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Marta Dabrowska

La stratégie « tester, tracer, isoler » va de nouveau évoluer. Malgré la poursuite de l’allègement des mesures sanitaires avec la levée du couvre-feu dimanche 20 juin, l’épidémie de Covid-19 n’est pas terminée et la crainte d’un rebond épidémique cet été, provoqué par le variant Delta, reste présente. Pour éviter une nouvelle flambée, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a détaillé dans le Journal du Dimanche le dispositif de prévention qui sera déployé pendant les vacances.

Distribution gratuite et massive d’autotests

La stratégie du gouvernement passera notamment par la distribution gratuite d’autotests sur les plages, dans les campings, les hôtels, les colonies de vacances ou les salles de sport. « Nous allons multiplier les dépistages collectifs par autotest. Il ne s’agit pas de remplacer les tests PCR ni les tests antigéniques mais d’ajouter une maille supplémentaire à notre filet », a expliqué le ministre de la Santé dans le JDD.

Deux millions de kits devraient être distribués lors d’opérations de prévention sur les lieux de villégiature ; environ 500 000 ont déjà été livrés aux préfectures à destination des publics précaires et cinq millions seront fournis aux centres de loisirs et aux colonies de vacances. Le ministère de l’Education nationale devrait également en distribuer aux élèves avant leur départ en vacances.

Recours aux chiens renifleurs

Autre nouveauté : le gouvernement compte également avoir recours aux chiens renifleurs pour traquer le virus.  « On a désormais la preuve que ça marche dans la vraie vie, grâce aux résultats très prometteurs obtenus par les équipes de recherche de l’AP-HP », explique le ministre. Deux expérimentations, l’une dans un port, l’autre dans un aéroport, vont être menées dans les prochains jours. Si les résultats sont concluants, « un déploiement plus large sera effectué durant l’été ».

Des référents Covid, formés pour accompagner la population, seront, par ailleurs, déployés partout sur les lieux de vacances pour fournir des conseils pour le dépistage, l’isolement ou la vaccination. Et en cas de contamination, 2 000 « médiateurs lutte anti-Covid » pourront seconder les brigades de l’Assurance maladie pour réaliser des tests, des enquêtes sanitaires ou fournir une aide à l’isolement à domicile.

Le contact tracing sera renforcé avec la généralisation à l’ensemble du territoire du rétro-tracing à compter du 1er juillet. Cette nouvelle méthode de traçage du virus va permettre de remonter plus haut dans les chaînes de contamination afin de repérer les situations au cours desquelles une personne a pu être contaminée et infecter d’autres personnes.

Un durcissement de l’isolement

Enfin, pour lutter contre l’émergence du variant Delta, le gouvernement mise sur un durcissement des mesures d’isolement. « Si une personne contaminée par le variant delta refuse de répondre aux équipes de l’Assurance maladie ou de respecter les consignes de mise à l’abri, une alerte est faite aux préfets. Ces derniers peuvent prendre des mesures d’isolement », précise ainsi Olivier Véran. Des cellules territoriales d'appui à l'isolement seront également activées dans le pays afin d’assister les personnes qui auraient des difficultés à s’isoler parce qu’elles partagent un logement exigu avec leurs proches ou sont en congés.

A lire aussi