0 800 360 360 : un numéro vert pour accompagner les personnes handicapées et les aidants

A partir de la semaine du 8 juin, un nouveau numéro national gratuit, le 0 800 360 360, est mis en place pour aider les personnes handicapées et les proches aidants à trouver des solutions d’accompagnement dans le contexte de la crise liée au Covid-19. Il sera d’abord accessible dans 24 départements avant un déploiement national.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© AndreyPopov

Le 0 800 360 360. C’est le nouveau numéro vert national mis en place pour accompagner les personnes handicapées et les aidants en grande difficulté et sans solution suite à la crise liée au Covid-19. Promis par le président de la République lors de la cinquième Conférence nationale du handicap qui s’est déroulée en février dernier, il devait être opérationnel en 2021. En raison du contexte, son lancement a été accéléré. La secrétaire d’Etat au handicap, Sophie Cluzel, l’a officiellement annoncé ce vendredi 5 juin lors d’un déplacement en Nouvelle-Aquitaine, l’une des régions pilotes du dispositif.

Dès la semaine du 8 juin, le numéro vert sera accessible dans 24 départements de 6 régions pilotes : la Nouvelle-Aquitaine, la Corse, les Hauts-de-France, la Martinique, la Normandie et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il sera ensuite progressivement mis en place dans les autres régions au cours du mois de juin. Le numéro est accessible aux personnes sourdes et malentendantes.

Trouver des solutions d’accompagnement de proximité

Les appels sont pris en charge par des équipes territoriales, des « communautés 360 » composées des acteurs locaux impliqués dans l’accompagnement des personnes handicapées, réunis autour de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Il s’agit des associations gestionnaires d’établissements et services pour personnes handicapées mais aussi les associations de personnes, l’hôpital, le médecin de ville, les réseaux de solidarité, etc.

L’objectif est de mettre en commun les ressources pour trouver des solutions d’accompagnement. « Il s’agit d’impulser une nouvelle façon de coopérer pour mieux accompagner », explique le secrétariat d’Etat au handicap dans un communiqué.

Une plateforme d’écoutants nationaux sera également mise en place le 8 juin pour répondre aux appels ne pouvant pas être pris par les équipes territoriales.

« Le suivi sera organisé, en lien avec le Conseil national consultatif des personnes handicapées et notamment les associations de personnes, dans la perspective d’élargir le champ d’intervention des communautés au-delà du contexte de crise », précise le secrétariat d’Etat.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :