Siphon culinaire : de nombreux appareils ont été retirés du marché

Suite au décès de Rebecca Burger, 33 ans, bloggeuse reconnue dans le milieu du fitness, en lien probable avec l'utilisation d'un siphon culinaire qu'elle utilisait pour faire de la chantilly, la DGCCRF rappelle aux consommateurs les risques liés à cet appareil.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Après le décès de la bloggeuse Rebecca Burger, icône du fitness, la DGCCRF rappelle que de nombreux produits fabriqués entre 2010 et 2013 ont été retirés du marché.
Après le décès de la bloggeuse Rebecca Burger, icône du fitness, la DGCCRF rappelle que de nombreux produits fabriqués entre 2010 et 2013 ont été retirés du marché.

La forte suspicion d'un lien entre l'utilisation d'un siphon culinaire et le décès de Rebecca Burger, 33 ans, connue dans le milieu du fitness et suivie par des milliers de personnes sur les réseaux sociaux, a conduit la DGCCRF à renouveler ses conseils de prudence. Elle invite les consommateurs à s'assurer que les produits qu'ils détiennent n'ont pas fait l'objet d'un rappel ou d'un retrait du marché. La jeune femme a été violemment percutée au thorax samedi dernier par l'embout d'un siphon à chantilly. Le frère de la blogueuse a annoncé hier que sa famille comptait porter plainte contre Ard'time, le fabricant du siphon.

Commercialisation des modèles Ard'time suspendue depuis 2013

Dans un communiqué, Ard'time assure « déplorer » l'accident, même si « à ce stade rien ne permet d'établir un lien entre cet accident et notre marque ». La marque explique que depuis les premiers incidents en 2013 impliquant un siphon Ard'time, leur fabrication et leur commercialisation ont été suspendus. Ard'time ajoute qu'avec le fichier clients des distributeurs, une campagne d'information et de rappel de produits avait été lancée. Une campagne qui avait été relayée par l'association 60 millions de consommateurs.

De nombreux modèles retirés du marché

Effectivement, depuis 2010, "plusieurs modèles de siphons culinaires ont causé des accidents domestiques graves dus à leur explosion, soit dès leur première utilisation, soit après plusieurs années ", indique la DGCCRF qui indique : " L'explosion propulse des éclats à grande vitesse pouvant occasionner des blessures graves aux mains, au thorax ou au visage. " Dans la majorité des accidents, les appareils défectueux sont constitués d'une tête en matière plastique et d'un corps en aluminium et ont été achetés entre 2010 et 2013.

La DGCCRF a effectué plusieurs contrôles et a demandé aux professionnels de retirer des produits du marché. Ainsi, plus de 200 000 produits défectueux ont été identifiés et les consommateurs qui les détenaient ont été invités à les rapporter au vendeur. La DGCCRF a diffusé une liste des marques et modèles concernées.

Respecter le mode d'emploi

La DGCCRF recommande aux utilisateurs de siphon culinaire, quelle que soit la date d'achat, de vérifier que ce dernier n'est pas concerné par un rappel. En cas de doute, ils doivent se rapprocher du vendeur. Il est aussi préférable de ne pas utiliser les produits tant qu'ils n'ont pas obtenu de précisions de la part du vendeur. Par ailleurs si un appareil ne porte aucune identification et qu'il est constitué d'un corps en aluminium et d'une tête en matière plastique, la DGCCRF recommande de cesser de l'utiliser.

Enfin, elle rappelle qu'un siphon à crème est un appareil à pression. « A ce titre, il doit être utilisé en respectant scrupuleusement les prescriptions du fabricant qui figurent en principe sur le mode d'emploi. En particulier, il convient de respecter les consignes relatives au niveau maximal de remplissage, au nombre et à la nature des cartouches de gaz, à la température maximale de service ». Il convient également de mettre l'appareil au rebut au premier signe de vieillissement ou a fortiori de dysfonctionnement.

df
Laurence Fritsch
Publié le

Partager cet article :