Sécurité routière : vers plus de prévention de la part des entreprises

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Les accidents de la route restent la première cause de mortalité au travail.

Le Comité interministériel de la sécurité routière enjoint les entreprises à lutter contre les accidents de la route dans le cadre de l’activité professionnelle. Les dirigeants de 21 groupes, parmi lesquels Michelin, Danone, Engie ou encore PSA, réunis en table ronde, ont accepté sept engagements en faveur d’une meilleure sécurité routière.

Ils s’engagent ainsi à exiger le port de la ceinture de sécurité, favoriser la formation à la sécurité routière des salariés, limiter aux cas d’urgence les conversations téléphoniques au volant, prescrire la sobriété sur la route, ne pas accepter le dépassement des vitesses autorisées, intégrer des moments de repos dans le calcul des temps de trajet et encourager les conducteurs de deux-roues à mieux s’équiper.

6 millions de journées de travail perdues en 2015

L’appel a été lancé alors que les accidents de la route restent la première cause de mortalité au travail. En 2015, 483 personnes ont été tuées sur la route lors d’un déplacement professionnel ou d’un trajet entre le domicile et le lieu de travail, et plus de 4 500 ont dû être hospitalisées. Les accidents corporels dans ces circonstances sont à l’origine de 6 millions de journées de travail perdues.

Les TPE et PME n’ont pas assez pris conscience du danger. D’après une enquête réalisée en mai 2016 par l’Ifop pour MMA auprès d’entreprises de moins de 50 salariés, seul un dirigeant sur quatre classe le risque routier au premier rang des accidents professionnels. Ils ignorent également leur responsabilité en cas d’accident d’un de leurs salariés.

Afin de mobiliser toutes les entreprises (grandes, moyennes et petites) dans les différents secteurs de l’économie, la Sécurité Routière a créé le site entreprises.routeplussure.fr pour relayer l’appel national.

A lire aussi