Sécurité routière : les premiers « radars leurres » mis en service dans le Pas-de-Calais

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Sur une route du Pas-de-Calais, onze panneaux indiquant des contrôles ont été mis en place. Un seul radar est placé derrière l’un d’entre eux. C'est le principe des "contrôles leurres".
Sur une route du Pas-de-Calais, onze panneaux indiquant des contrôles ont été mis en place. Un seul radar est placé derrière l’un d’entre eux. C'est le principe des "contrôles leurres". Sur une route du Pas-de-Calais, onze panneaux indiquant des contrôles ont été mis en place. Un seul radar est placé derrière l’un d’entre eux. C'est le principe des "contrôles leurres".

Pour « faire ralentir les véhicules sans pour autant augmenter le nombre de points de contrôle simultanés », le gouvernement a mis en place pour la première fois des « radars leurres ». Sur une route du Pas-de-Calais, onze panneaux indiquent la mention « Pour votre sécurité, contrôles radar fréquent ». Message qui annonce, en principe, l’imminence d’un contrôle. Sauf qu’un seul radar se cache derrière tout ces panneaux. Et il sera régulièrement déplacé.

Ce nouveau type de contrôle vise à abaisser la vitesse des voitures sans pour autant multiplier le nombre de radars. Les conducteurs sont invités à ralentir tant qu’ils passent devant ces panneaux, ne sachant pas où se trouve le radar.

L’objectif de la Sécurité routière : « En finir avec le mauvais comportement de certains usagers qui ralentissent à l’approche d’un radar pour mieux ré-accélérer après, sans respecter les limitations de vitesse. »

Le premier itinéraire choisi pour ce nouveau type de contrôles se situe dans le département du Pas-de-Calais, sur la départementale 939, entre Aubigny-en-Artois et Le Parcq. Une portion de route particulièrement accidentogène. L’installation a commencé lundi et doit s’achever vendredi.

100 routes équipées de radars leurre en 2016

D’ici à la fin du mois de février, un deuxième itinéraire sera équipé de radars leurres dans un autre département. Et avant fin 2016, 100 itinéraires classés dangereux en seront également dotés, correspondant à 500 emplacements de contrôles possibles. Le dispositif sera porté à 1 000 itinéraires et 5 000 emplacements d’ici à 2020.

Le premier déploiement de radars leurres avait été annoncé le 27 janvier 2016 par Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur. En octobre dernier, le ministre avait annoncé plusieurs mesures pour enrayer la hausse de la mortalité sur les routes de France, dont la multiplication des zones radars et les contrôles leurres. En 2015, la mortalité a augmenté de 2,4 % avec 3 464 personnes tuées, pour une deuxième année d’augmentation consécutive.

A lire aussi