Sécurité routière : bientôt des bandes réfléchissantes sur les cartables des enfants ?

L’association Prévention routière veut rendre obligatoire les bandes fluo sur les sacs et cartables des enfants.  

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Sur la route, les enfants sont exposés à de plus nombreux risques du fait de leur taille.
Sur la route, les enfants sont exposés à de plus nombreux risques du fait de leur taille. Sur la route, les enfants sont exposés à de plus nombreux risques du fait de leur taille.

En France, 86 enfants de moins de 12 ans ont été tués en un an sur les routes, 4295 ont été blessés et hospitalisés. Face à ces chiffres dramatiques, l’association Prévention routière se mobilise avec sa campagne « Zéro enfant tué sur nos routes ».

Les enfants visibles à 150 mètres à la nuit tombante

Sortie d’école, traversée aux passages piétons ou obstacles sur le trottoir... Les situations à risques sont multiples lorsqu’on mesure 1m20. L’association veut rendre obligatoire les bandes réfléchissantes sur les cartables et les sacs à dos des enfants. Dès que la nuit tombe, les enfants seraient visibles à 150 mètres au lieu de 30.

Cette mesure s’inspire de l’Allemagne où 20 % des surfaces des sacs et cartables sont recouvertes de bandes fluorescentes. D’après l’article du Parisien, le dispositif est efficace puisqu’il y a proportionnellement moins d’enfants tués sur les routes Outre-Rhin.

Les enfants ne voient pas les mêmes choses que les adultes

Les enfants sont exposés à de plus nombreux risques du fait de leur taille, explique l’association Prévention routière qui a lancé hier son application Viziokid pour faire l’expérience de la perception de la rue par les enfants. « Ces derniers ne voient pas les mêmes choses que les adultes et leur taille les rend moins visibles. Ils ont également tendance à focaliser leur attention sur une seule chose à la fois » , ajoute l’association.

Pour enrayer la mortalité des enfants sur les routes, la Prévention routière réclame la baisse de la TVA sur les sièges auto, la généralisation des systèmes anti-collision sur les véhicules neufs, des zones 30 près des écoles, gymnases, parcs et jardins, l’aménagement sécurisé de tous les passages piétons.

A lire aussi

DF
Publié le

Partager cet article :