Sécurité routière : 6 conseils pour s’empêcher de téléphoner au volant

Le téléphone au volant est responsable d’un accident corporel sur dix. Voici quelques règles simples pour ne pas toucher à votre smartphone pendant que vous conduisez.
2mn de lecture
Le téléphone au volant est responsable d’un accident corporel sur dix.
Le téléphone au volant est responsable d’un accident corporel sur dix.

« Vous direz à sa femme que vous deviez à tout prix répondre à cet appel », « Vous direz à sa famille que vous deviez absolument lire ce mail »… Dans sa nouvelle campagne de sensibilisation diffusée à partir de ce mardi 2 avril, la Sécurité routière met en perspective la futilité de l’usage du téléphone au volant au regard du risque encouru à travers des affiches et un spot radio.

Les chiffres ont, en effet, de quoi faire réfléchir. Aujourd’hui, l’usage du téléphone portable est responsable d’un accident corporel sur dix et 16 % des accidents mortels sur autoroute y sont liés. Lire un SMS en conduisant oblige à quitter la route des yeux au moins 5 secondes, un temps d’inattention qui multiplie par 23 le risque d’accident. Et un conducteur qui téléphone au volant enregistre entre 30 et 50 % d’informations en moins sur la route. Même avec une oreillette ou en kit mains libres, téléphoner modifie le comportement et la capacité de réagir si bien que le risque d’accident est multiplié par trois.

Si le code de la route sanctionne l’usage du téléphone au volant par un retrait de 3 points sur le permis de conduire et une amende forfaitaire de 135 €, 46 % des conducteurs avouent utiliser leur téléphone au volant, selon le baromètre 2018 de la Fondation Maif-Ifsttar.

Il existe pourtant des méthodes simples pour ne pas se laisser distraire par les appels ou SMS lorsqu’on conduit.

1. Eteignez votre téléphone

La solution la plus simple est d’éteindre votre téléphone ou de le mettre en mode « avion » avant de démarrer.

2. Téléchargez l’application mobile « Mode conduite »

Vous pouvez également télécharger l’application mobile « Mode conduite » de la Sécurité routière. Disponible gratuitement sur GooglePlay, elle bloque, pendant la durée du trajet en voiture ou à moto, les appels entrants et les notifications des SMS et envoie automatiquement un message d’indisponibilité personnalisé à ceux qui essaient de vous joindre.

Sous iOS11, l'iPhone peut aussi détecter une situation de conduite et empêcher les notifications du téléphone : il suffit d'activer la fonctionnalité « Ne pas déranger en voiture ». Sous Windows Phone, il existe également un « Mode conduite » qui peut être configuré directement dans les paramètres du téléphone.

3. Demandez à un passager de répondre pour vous ou arrêtez-vous pour téléphoner

Si vous êtes accompagné, demandez à votre passager de répondre à votre place. Sinon, arrêtez-vous dans un lieu approprié (parking, place de stationnement, aire de repos) pour passer votre coup de fil. Surtout, ne vous garez pas en double file, ni sur une bande d’arrêt d’urgence.

4. Anticipez les appels importants

Si vous avez un appel urgent à passer, faites-le avant de prendre le volant.

5. Mettez votre smartphone hors de votre portée

Si vous avez peur de « craquer », vous pouvez le mettre dans le coffre.

6. Sauvez votre interlocuteur

Enfin, si vous constatez que la personne que vous appelez est en train de conduire, écourtez la conversation et rappelez plus tard.

- Rouler bien assuré

- Conducteur occasionnel du véhicule familial, devez-vous être déclaré auprès de l’assureur ?

- 15 astuces pour faire durer son plein d’essence

df
Sarah Corbeel
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus