Santé des agriculteurs : la MSA lance une vaste étude

Travail en extérieur, pénibilité physique, exposition aux pesticides, stress… les conditions de travail des agriculteurs sont difficiles. Pour évaluer les liens possibles avec l’apparition de problèmes de santé, la MSA va questionner 180 000 adhérents.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
La MSA lance une grande enquête sur l’état de santé des professionnels du monde agricole.
La MSA lance une grande enquête sur l’état de santé des professionnels du monde agricole. La MSA lance une grande enquête sur l’état de santé des professionnels du monde agricole.

Alors que les Etats membres de l’Union européenne ont voté lundi 27 novembre le renouvellement pour cinq ans de l’autorisation du glyphosate, herbicide soupçonné d’être cancérogène, l’agence Santé publique France, chargée de surveiller l'état de santé de la population, et la Mutualité sociale agricole (MSA) lancent une grande étude sur l’état de santé des professionnels du monde agricole. Objectif : observer les liens entre l’apparition de problèmes de santé et leurs conditions de travail.

Dans le milieu agricole, les expositions professionnelles sources de risques sont diverses: contraintes mécaniques, travail en extérieur, produits phytosanitaires, agents biologiques, stress et charge mentale, etc. L’étude doit permettre d’étudier les liens entre ces expositions et la survenue de problèmes de santé comme les troubles musculo-squelettiques, les affections respiratoires, les maladies cardio-vasculaires, les infections, les cancers, les troubles psychologiques, etc.

Un questionnaire accessible pendant 4 mois

En tout, 180 000 adhérents à la MSA en 2016 (salariés, exploitants et conjoints collaborateurs actifs ou retraités) ont été tirés au sort pour remplir un questionnaire en ligne accessible sur le site sécurisé www.coset.fr. Confidentiel et strictement personnel, il est accessible pendant 4 mois après la réception du courrier invitant à participer à l’étude. « L’analyse des données commencera dès 2018. Les premiers résultats seront disponibles à partir de 2019 », explique la sécurité sociale des agriculteurs dans un communiqué.

L’étude prévoit de suivre les participants pendant plusieurs années afin de voir l’évolution de leur état de santé et d’ « évaluer les effets, à long terme, de certaines nuisances ». Les résultats permettront d’adopter des plans de prévention.

Cette étude s’inscrit dans le programme Coset (Cohortes pour la surveillance épidémiologique en lien avec le travail), un programme national de suivi de la santé des travailleurs mis en œuvre par Santé publique France.

A lire aussi

Partager cet article :