Retraite : vers une revalorisation des pensions de 0,4 % en 2021 ?

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour l'année 2021 a été dévoilé ce mardi 29 septembre par les ministres Olivier Véran et Olivier Dussopt. Avec une première indication concernant la revalorisation des pensions de retraite de base dès l'an prochain. 

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© macgyverhh

C'est une nouvelle qui devrait permettre à de nombreux retraités français d'y voir un peu plus clair à l'orée de l'an 2021. D'après le projet de loi de financement de la sécurité sociale, dévoilé ce mardi 29 septembre par Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics, les pensions de retraite devraient être revalorisées en fonction de l'inflation, l'an prochain. 

Une annonce qui va dans le sens de la promesse énoncée par le président de la République Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse donnée à l'Elysée en avril 2019. 

Quel niveau d'inflation pris en compte ?

La synthèse des comptes de la Sécurité sociale également publiée ce mardi 29 septembre évoque une indexation des pensions de retraite sur l'inflation ce qui induirait une revalorisation « à hauteur de 0,4 %. »

Une revalorisation qui, à l'inverse de celle réalisée en 2020, concerneraient l'ensemble des retraités, dans les mêmes proportions. En effet, au 1er janvier dernier, les pensions de base de retraite avaient été revalorisées de 0,3 % pour les retraités dont la pension dépassait les 2 000 euros, et de 1 % pour ceux dont la pension était inférieure à ce montant. 

Réponse définitive en novembre

Toutefois, malgré ces premières perspectives entre-ouvertes par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021, il faudra encore patienter pour connaître le taux définitif de cette revalorisation générale. 

En effet, la loi impose de prendre en compte le taux d'inflation hors tabac publié dans les deux mois précédents la revalorisation des prestations, qui déterminera son niveau de hausse. Un chiffre clé qui sera publié en novembre prochain et qui permettra ainsi d'y voir définitivement plus clair. 

Partager cet article :