Retraite : l’impact de la revalorisation du Smic sur le minimum contributif

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© dragana991

Le minimum contributif, appelé aussi minimum retraite, est un dispositif qui permet d’augmenter la pension de retraite de base. Il concerne les retraités du régime général (anciens salariés du privé, artisans ou commerçants) et les anciens salariés agricoles.

Qu’est-ce que le minimum contributif ?

Institué en 1983, il correspond à un seuil en dessous duquel la pension de retraite versée à taux plein par le régime général de la Sécurité sociale ne peut pas descendre. Il peut être réduit ou majoré selon le nombre de trimestres cotisés (moins de 120 ou plus).

Qui est concerné ?

Le minimum contributif est attribué aux personnes qui ont droit à une pension de retraite de base du régime général à taux plein (c’est-à-dire au maximum de 50 %), et qui ont liquidé toutes leurs retraites de base et complémentaires.

De plus, le montant total de leurs pensions de retraites de base et complémentaires (dans le privé et dans le public) ne doit pas dépasser un certain plafond, qui est indexé sur le Smic. Ce dernier ayant été revalorisé de 2,65 % le 1er mai 2022, le montant du plafond des retraites personnelles, pour l’attribution du minimum contributif, est passé de 1 240,89 € à 1 273,76 € par mois, selon une circulaire de la Cnav parue le 28 avril.

Quel est le montant du minimum contributif en 2022 ?

Le montant du minimum contributif est fixé pour 2022 à :

  • 7 831,24 € brut par an, soit 652,60 € brut par mois, pour les bénéficiaires ayant cotisé moins de 120 trimestres au régime général de la Sécurité sociale ;
  • 8 557,38 € brut par an, soit 713,11 € brut par mois, pour les bénéficiaires ayant cotisé au moins 120 trimestres au régime général de la Sécurité sociale.

Si la durée d'assurance au régime général est inférieure au nombre de trimestres nécessaires pour la retraite à taux plein, le montant du minimum contributif majoré est réduit au prorata de la durée d'assurance au régime général.

Astuces

Comment en bénéficier ?

Aucune démarche n’est nécessaire. Le minimum contributif est accordé automatiquement lors du calcul de la pension de retraite. Il est versé durant toute la durée de la retraite.

Fin 2020, près de cinq millions de retraités du régime général bénéficiaient du minimum contributif, soit un tiers des retraités de ce régime, selon les chiffres de l’Assurance retraite.

A lire aussi