Retraite : bientôt un nouveau service pour corriger ses relevés de carrière avant 55 ans

A partir du mois de juillet, tout assuré, quel que soit son âge, pourra contacter l'Assurance retraite par courrier pour mettre à jour sa carrière et en fin d'année, un nouveau service en ligne gratuit de correction des relevés de carrière permettra de signaler directement les anomalies et oublis.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Prostock-Studio

Période de chômage non prise en compte, salaire mal renseigné… En 2019, plus d’une pension sur sept calculée au moment du départ à la retraite comportait au moins une erreur avec incidence financière, selon un rapport de la Cour des comptes. Dans certaines régions (Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Occitanie et Hauts-de-France), la part d’erreur concernait même une pension sur cinq. Dans 62 % des cas, c’était en défaveur du retraité et le manque à gagner s’élevait en moyenne à 554 € par an.

Des erreurs qui sont liées, pour 60 % d’entre elles, à une prise en compte imparfaite des éléments de la carrière professionnelle. Pour les limiter, la Caisse nationale d’assurance vieillesse va permettre à tous les assurés souhaitant mettre à jour leur carrière de contacter par courrier l'Assurance retraite à partir du mois de juillet.

"Actuellement, cela n'est pas possible avant 55 ans, et parfois même 60 ans dans certains cas", nous explique-t-on à la Cnav. Même s’il est possible de vérifier en détail ses droits à la retraite avec le relevé individuel de situation (RIS) que l’on reçoit tous les cinq ans à partir de 35 ans et de signaler un oubli ou une erreur à sa caisse de retraite, la requête n’est pas entendue.

Un service de rectification des relevés de carrière

Et en fin d'année, la Cnav ouvrira un service en ligne gratuit de rectification de carrière accessible à tous, y compris aux moins de 55 ans. Grâce à lui, les assurés deviendront acteurs de leur future retraite. Ils pourront directement signaler les anomalies et ajouter les éléments manquants (nom d’entreprise, montant des salaires). Il suffira, dans ce cas, de joindre une photo d’un justificatif comme un bulletin de salaire. Plus l’erreur sera repérée tôt, plus il sera facile pour l’assuré de retrouver les documents nécessaires.

Pour limiter les erreurs, un travail de regroupement informatique de toutes les informations de carrière d’un assuré quel que soit le régime dans lequel il a cotisé est en cours depuis 2014. Il s’agit de regrouper toutes les bases de carrière de chacun des 42 régimes de retraite. Cet outil inter-régimes, baptisé Répertoire de gestion des carrières unique (RGCU), devrait rassembler les données de tous les régimes d’ici 2022.

A lire aussi

Partager cet article :