Pension de réversion : la demande peut désormais s’effectuer en ligne

Les veufs et veuves peuvent désormais effectuer une seule demande de réversion pour tous les régimes auxquels leur conjoint décédé a cotisé. La procédure s’effectue en ligne.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Ridofranz

Les démarches pour demander les pensions de réversion, que peuvent toucher les veufs et les veuves après la mort de leur conjoint, sont désormais simplifiées. Jusqu’à présent, le conjoint (ou ex-conjoint) survivant devait s’adresser séparément à chacun des régimes auxquels le défunt avait cotisé pour avoir droit à une fraction de pension de retraite de base et complémentaire que ce dernier percevait ou aurait dû percevoir de son vivant.

Depuis le 23 juillet, toutes les demandes peuvent s’effectuer en une fois sur le site interrégimes info-retraite.fr.

Bon à savoir
La pension de réversion est attribuée à condition d’être marié ou d’avoir été marié avec la personne décédée. Vous n'y avez pas droit si vous étiez pacsé ou si vous viviez en concubinage avec le défunt. Les critères d’attribution et les modes de calcul varient fortement selon les régimes.

Comment procéder ?

Vous devez vous rendre sur votre compte retraite sur le portail info-retraite.fr ou le créer si vous n’en disposez pas encore. Une fois connecté, la demande de réversion s’effectue en 5 étapes sécurisées. Vous n’avez pas besoin de préciser les régimes auxquels le défunt a cotisé, ils s’affichent automatiquement. Vous devez simplement remplir le formulaire et fournir certains documents : les copies de votre carte nationale d’identité et de votre acte de naissance, les copies d’acte de naissance et de décès du défunt, la copie du livret de famille pour que les régimes puissent vérifier la durée du mariage et si vous avez eu des enfants, un relevé d’identité bancaire (RIB). Pour percevoir la réversion des régimes de base (CNAV, CNAVPL, MSA, etc.), vous devrez justifier de votre niveau de ressources et fournir d’autres justificatifs comme une copie de vos deux derniers avis d’imposition, de vos derniers relevés de compte bancaire personnel et derniers bulletins de salaire, si vous êtes encore en activité.

Lors de la saisie, il est possible de revenir à tout moment à l’étape précédente pour modifier les informations renseignées. Il est également d’arrêter sa demande et de la reprendre plus tard. Elle est conservée pendant 90 jours.

Une fois validée, votre demande est transmise à chacun des régimes concernés (de base et complémentaire) et vous en êtes informé par mail. Vous pouvez télécharger le récapitulatif de votre demande. Si besoin, les régimes vous contacteront pour plus de précisions. Enfin, vous avez la possibilité de suivre l’état d’avancement de votre demande sur votre compte en ligne.

A noter ​​​​​
Cette procédure en ligne n’est pas obligatoire. Si vous préférez, vous pouvez adresser votre demande à chacun des régimes séparément.

Quel délai pour effectuer la demande de réversion ?

Si la démarche est désormais facilitée, ne tardez pas pour autant pour l’effectuer. Si la demande de réversion est réalisée dans les 12 mois suivant la date du décès, vous percevrez rétroactivement les pensions auxquelles vous avez droit à compter du premier jour du mois consécutif à celui du décès. Si elle est effectuée après, les pensions de réversion vous seront versées à partir du premier jour du mois suivant la date à laquelle votre demande a été validée.

 

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :