L'âge de départ à la retraite est passé de 60,9 ans à 62,8 ans

En 2020, l'âge de départ effectif à la retraite reste stable à 62,8 ans. C'est presque deux ans de plus qu'en 2007. Mais de plus en plus de seniors connaissent le chômage en attendant de devenir retraités.  

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Le projet de réforme des retraites suscité des manifestations. De plus en plus de seniors sont sans emploi.
© UlyssePixel

« Avec la retraite à 60 ans, on devient vieux de plus en plus jeune. » La petite phrase, en commentaire d'un reportage de FR3 Grenoble en 1988, synthétisait d'une formule la 82e des "110 propositions pour la France" du programme de François Mitterrand en 1981. 

Depuis cette réforme de 1983, l’âge légal de départ à la retraite n'avait pas bougé jusqu'en 2011, où il a commencé à reculer progressivement pour passer à 62 ans. L'âge du départ à taux plein se décale, lui aussi, de 65 à 67 ans d'ici 2023. Pour autant, restons-nous « jeunes de plus en plus vieux »

L'âge de départ effectif à la retraite recule depuis 2007

En 13 ans, l'âge moyen de départ à la retraite est passé de 60,9 ans à 62,8 ans. Ce sont les chiffres de 2007 (avant la réforme des retraites sous la présidence de Nicolas Sarkozy) et de 2020, stable par rapport à 2019, selon la Caisse nationale de l'Assurance-vieillesse (Cnav). 

Dans le même temps, selon l'Insee, l'espérance de vie à la naissance est passé de 77,4 ans (hommes) et 84,4 ans (femmes) à 79, 8 et 85,7 ans. Un nombre d'années de vie accru, donc, mais complètement phagocyté par le temps du travail. 

Avant la retraite... le chômage

D'autant que ce temps plus important consacré à la vie active est largement en trompe-l'oeil. À l'âge – reculé – de la retraite, précède une période de chômage pour de plus en plus de Français. Près de quatre nouveaux retraités sur dix étaient sans emploi l’année précédant leur départ à la retraite, selon une enquête de la Dress. En 2020, 300 000 actifs de plus de 60 ans étaient inscrits à Pôle emploi (catégories A, B et C), contre 50 000 en 2012. 

Partir à la retraite deux ans plus tard ne signifie donc pas, dans les faits, cotiser deux années de plus. Et si de plus en plus de Français sont sans emploi avant d'arriver à la retraite, tous ne bénéficient pas d'une indemnisation de l'Assurance-chômage. La Dress livre un autre chiffre des plus alarmants : 1,4 million de seniors de 53 à 69 ans vivent sans emploi, ni retraite. 

La réforme, toujours dans les cartons, durcissant les conditions d'accès à une retraite à taux plein ne saurait ainsi s'affranchir de la considération de l'emploi des seniors. C'est du moins l'avis de la Cour des comptes, qui déplorait déjà en 2018 « le délaissement des politiques en faveur de l’emploi des seniors » et « l’absence de stratégie nationale » de Pôle emploi sur ce sujet. 

Partager cet article :