Retraite progressive : comment seront calculées vos pensions Agirc et Arcco en 2018 ?

Une circulaire du 5 décembre prévoit les modalités de calcul applicables aux salariés du privé prenant leur retraite progressive l’année prochaine.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
La retraite progressive est ouverte notamment aux salariés du privé.
La retraite progressive est ouverte notamment aux salariés du privé.

Vous souhaitez prendre votre retraite progressive en 2018 ? Ce dispositif, ouvert notamment aux salariés du privé, fonctionne ainsi : vous travaillez à temps partiel, recevez une partie de votre salaire et encaissez, en plus, une partie de vos pensions de retraite de base et complémentaire(s).

« Pendant la période de retraite progressive, la fraction de retraite perçue est déterminée selon le pourcentage de travail à temps partiel », rappellent les régimes de retraite complémentaire Agirc – des cadres – et Arrco – de tous les salariés –, dans une circulaire du 5 décembre.

Lorsque vous prenez votre retraite progressive, le montant des pensions Agirc et Arrco est déterminé « selon les conditions retenues » par le régime de base, en l’occurrence le régime général de la Sécurité sociale, auquel cotisent les salariés du privé.

Des coefficients d’abattement

Jusqu’à liquidation de la retraite définitive, des coefficients d’abattement sont en principe appliqués aux allocations Agirc et Arrco.

La circulaire modifie la « table des coefficients » concernant les personnes qui prennent leur retraite progressive en 2018, « en fonction de l’âge atteint et de la durée d’assurance validée par le régime de base ». Les coefficients concernent les assurés nés entre 1952 et 1958.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :