Retraite : le taux de remboursement du rachat de trimestres échelonnés au-delà de douze mois sera de 1,3 % au 1er janvier 2019

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Les remboursements des rachats de trimestres dus au-delà d’un an sont majorés de 1,3 % en 2019.

Pour obtenir une pension de retraite de base à taux plein, il faut avoir cotisé un nombre de trimestres qui varie selon son année de naissance. Les assurés âgés de plus de 20 ans et de moins de 67 ans peuvent procéder à un rachat de trimestres pour compléter leur carrière au titre de leurs années d’études supérieures ou de leurs années d’activité validées par moins de quatre trimestres. Au total, il est possible d’en racheter douze.

Pour le rachat d’un seul trimestre, le paiement se fait comptant. Au-delà, la somme peut être payée en plusieurs mensualités :

  • de 2 à 8 trimestres rachetés, le paiement peut s’échelonner sur 1 ou 3 ans ;
  • de 9 à 12 trimestres rachetés, le paiement peut s’échelonner sur 1, 3 ou 5 ans.

Majoration pour les sommes restant dues au-delà de douze mois

Pour les versements sur une période de plus d’un an, les sommes restant dues à l’issue de chaque période de 12 mois sont majorées. Dans une circulaire du 6 décembre 2018, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) annonce que la majoration applicable sera de 1,3 % à compter du 1er janvier 2019, contre 1 % en 2018.

Ce taux correspond au « taux d’évolution prévisionnelle des prix à la consommation, hors tabac, prévu dans le rapport économique, social et financier annexé à la loi de finances », précise la Cnav. Les personnes concernées seront informées du montant de chaque échéance majorée par leur caisse de retraite.

A lire aussi