Retards de paiement : comment s’en prémunir ?

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Découvrez des solutions pour éviter que vos débiteurs vous paient en retard.
Découvrez des solutions pour éviter que vos débiteurs vous paient en retard. Découvrez des solutions pour éviter que vos débiteurs vous paient en retard.

Les retards de paiement dans les contrats impliquant des entreprises, des associations et des organisations publiques ont diminué au quatrième trimestre 2016 à un niveau plancher historique, à 11,3 jours en moyenne, contre 11,6 jours entre juillet et septembre, révèle la société Altares dans une étude publiée jeudi 13 avril.

« Au printemps 2015, les retards de règlement atteignaient un plus haut sur dix ans à 13,6 jours », indique Altares.

Des amendes pour des entreprises

En 2016 et l’année précédente, le ministère de l’Economie et des finances a prononcé des amendes à l’encontre d’entreprises pratiquant des retards de paiement, s’élevant à 375 000 € pour Alstom Grid, la Société réunionnaise du radiotéléphone, SFR, Numéricable et Airbus Helicopters.

En principe, dans les relations commerciales, le « délai de règlement convenu entre les parties pour régler les sommes dues ne peut dépasser soixante jours à compter de la date d’émission de la facture » ou, par exception, « quarante-cinq jours fin de mois à compter de la date d’émission de la facture » (article L. 441-6 du Code de commerce).

Un retard de paiement est susceptible de mettre en danger le créancier qui le subit. Un risque particulièrement important pour une petite structure. À son tour, la victime peut peiner à régler ses propres sous-traitants.

Entrepreneur, vous cherchez des solutions pour éviter que vos débiteurs vous paient en retard ? En voici trois.

Prenez des renseignements sur votre client

Souvent, un manque de trésorerie empêche les débiteurs de payer dans les temps. Lorsque vous commencez une relation avec un client, renseignez-vous sur ses capacités de paiement : quelle est sa situation financière ? sa réputation ? Vous pouvez demander des garanties à votre client.

Transmettez-lui toutes les informations nécessaires

Soyez certain que votre client dispose de toutes les informations nécessaires pour vous régler. De nombreuses « entreprises paient en retard parce que leur chaîne de financement n’est pas assez bien organisée, nous expliquait en janvier 2016 Thierry Millon, directeur des études d’Altares. Les factures transmises ne sont pas conformes. Par exemple, il manque un bon de commande, l’adresse de facturation est inexacte ou ne comporte pas le nom de la personne en état de régler ». Fournissez donc toutes les informations nécessaires à votre client.

Respectez vos propres obligations

Mais, même dans le cas où il dispose de la trésorerie et a toutes les données en mains pour vous régler, votre client peut rechigner à s’exécuter. Mauvaise qualité de la marchandise ou du service, retard de livraison… une relation commerciale dégradée peut inciter l’autre partie, en représailles, à éviter de payer les sommes qu’il vous doit. Il importe donc de respecter vos propres obligations.

  • Pour consulter l’enquête d’Altares, cliquez ici.
A lire aussi