Remplacement d’une voiture ancienne : le constructeur peut vous faire une remise

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Suivant certains critères, des constructeurs accordent aux particuliers des remises sur le prix.
Suivant certains critères, des constructeurs accordent aux particuliers des remises sur le prix. Suivant certains critères, des constructeurs accordent aux particuliers des remises sur le prix.

Vous cherchez à acheter une nouvelle voiture moins polluante que votre véhicule actuel ? Vous avez peut-être droit à une aide de l’Etat. Et, suivant certains critères, des constructeurs accordent aux particuliers des remises sur le prix, s’ajoutant à l’éventuelle subvention publique.

Volkswagen : 2 000 à 10 000 €

L’achat d’une auto neuve auprès du constructeur allemand, essence ou diesel répondant à la norme Euro 6 ou électrique ou hybride rechargeable, peut donner lieu à une réduction. Le montant dépend du modèle que vous acquérez (voir tableau).

Il faut que vous fournissiez à Volkswagen un véhicule diesel Euro 1 à Euro 4, immatriculé à votre nom depuis au moins six mois, quelle que soit la marque.

La remise s’applique aux achats réalisés jusqu’au 31 décembre.

BMW : 2 000 €

Les conditions de la réduction proposée par cet autre groupe allemand sont plus restrictives.

Votre voiture de remplacement est nécessairement :

  • une BMW i3 ;
  • une hybride rechargeable (BMW iPerformance) ;
  • un véhicule Euro 6 dont les émissions de CO2 ne dépassent pas les 130 grammes par kilomètre.

Vous devez fournir à BMW un véhicule diesel ou essence de n’importe quelle marque, répondant à la norme Euro 1 à Euro 4, immatriculé à votre nom depuis au moins six mois.

La commande et l’immatriculation interviennent nécessairement avant le 31 décembre.

Renault, PSA et Toyota : des dispositifs à venir

Selon le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France, Renault, PSA et Toyota préparent des dispositifs similaires.

A lire aussi