Réforme du bac : une nouvelle organisation et un grand oral sont envisagés

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, doit recevoir mercredi plusieurs propositions pour rénover le baccalauréat.
2mn de lecture
La mission de réflexion propose de mettre fin à la division de chacune des années de lycée en deux semestres.
La mission de réflexion propose de mettre fin à la division de chacune des années de lycée en deux semestres.

La réforme du baccalauréat, promise par Emmanuel Macron durant l’élection présidentielle, prend forme. Le Parisien/Aujourd’hui en France révèle mardi 23 janvier plusieurs recommandations du rapport que doit remettre mercredi l’ancien directeur de l’Institut d’études politiques (IEP) de Lille, Pierre Mathiot, au ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui l’avait chargé en 2017 de conduire une mission de réflexion sur le bac.

Le ministre doit mener une concertation puis mener la réforme à bien. Certains changements sont susceptibles d’entrer en vigueur au cours de l’année scolaire 2018-2019.

Une division de chaque année de lycée en deux semestres

La mission propose de mettre fin à la division de chacune des années de lycée (seconde, première et terminale) en deux semestres et non plus en trois trimestres.

La fin des filières L, ES et S

Les filières littéraire, économique et sociale et scientifique doivent disparaître, tout comme la séparation entre les voies générale et technologique, fusionnées en une seule, préconise la mission de réflexion.

Dès le deuxième semestre de seconde, les élèves auront la possibilité de choisir deux enseignements de spécialisation.

« Puis en première et en terminale, ils opteront pour deux matières ‘‘majeures’’ et deux ‘‘mineures’’ », explique Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Les possibilités de couplage seront encadrées : les élèves auront par exemple le droit d’opter pour les mathématiques et la physique comme matières majeures, mais pas les lettres et les maths, précise le quotidien.

Tous les lycéens devront suivre des matières communes (maths, langues vivantes, histoire-géographie, etc.), à hauteur de 15 heures par semaine en première et de 12 heures hebdomadaires en terminale. Des créneaux seront consacrés à la méthode à l’orientation, à raison de 2 heures en seconde et de 3 heures les deux autres années.

La réduction à quatre du nombre d’épreuves finales

Les épreuves finales seront moins nombreuses qu’actuellement. Si les épreuves anticipées de première seront maintenues, l’organisation de l’examen en terminale va être revue. Durant l’année de terminale, des écrits dans les deux majeures auront lieu après les vacances de printemps. Une épreuve de philosophie et un grand oral se tiendront en juin.

Les épreuves finales compteront pour 60 % de la note du bac, le contrôle continu pour 40 %.

La création d’un grand oral

Car la mission envisage la création en 2021 d’un grand oral, pour les candidats des anciennes voies générale et technologique.

Cette épreuve, qui comptera pour 30 % de la note finale, portera « sur un dossier travaillé par l’élève dans ses deux matières majeures pendant l’année de terminale », explique Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Trois personnes évalueront l’élève :

  • un professeur de son lycée ;
  • un professeur d’un autre lycée ;
  • un non-enseignant, tel qu’un membre de l’équipe pédagogique de l’établissement ou un universitaire.

La disparition des rattrapages

Les candidats au bac obtenant une moyenne comprise entre 8 et 10 sur 20 ne passeront plus les épreuves de rattrapage.

Les jurys passeront en revue les dossiers scolaires des élèves concernés et décideront, en fonction des données qui y figurent, d’attribuer ou non le diplôme.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus