Recyclage du plastique : le gouvernement va lancer un bonus-malus en 2019

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Pour favoriser le recyclage du plastique, l'exécutif va mettre en place un bonus-malus en 2019.
Pour favoriser le recyclage du plastique, l'exécutif va mettre en place un bonus-malus en 2019. Pour favoriser le recyclage du plastique, l'exécutif va mettre en place un bonus-malus en 2019.

Le gouvernement s’est fixé un objectif ambitieux : « tendre » vers 100 % de plastique recyclé d’ici à 2025. Aujourd’hui, la France n’en recycle qu’un quart, selon une étude publiée en mars par le magazine 60 Millions de consommateurs.

Aussi, la secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a annoncé la mise en place en 2019 d’un système de bonus-malus pour inciter les consommateurs à privilégier les produits fabriqués à partir de plastique recyclé.

« Demain, quand il y aura le choix entre deux bouteilles, l’une fabriquée en plastique recyclée et l’autre non, la première sera moins chère », a-t-elle expliqué dans le Journal du dimanche (JDD). Le système de bonus-malus pourrait créer des écarts de prix allant jusqu’à 10 %. La secrétaire d’Etat n’a, toutefois, pas précisé dans le détail dans quelle proportion le dispositif abaisserait le coût des objets en plastique recyclé et relèverait celui de ceux qui ne le sont pas.

Réduire la consommation de plastique

« C’est une bonne idée », s’est félicité au micro d’Europe 1, Flore Berlingen, la directrice de l’ONG anti-déchets et anti-gaspillage Zero Waste France. Le bonus-malus peut être « un levier incitatif pour aider les industriels à faire le choix d’emballages en plastique recyclé ou recyclable », a-t-elle expliqué tout en rappelant que ce dispositif n’est pas suffisant pour atteindre l’objectif des 100 % de plastiques recyclés en 2025. « Ce n'est pas seulement la question du recyclage qu'il faut traiter, mais aussi de la réduction et de la limitation de la consommation de plastique ».

Malgré les contestations écologiques, l’industrie du plastique reste florissante : en dix ans, la production mondiale a progressé de plus de 40 %. Entre 2007 et 2017, elle est passée de 245 à 348 millions de tonnes, avec l’emballage comme premier débouché, selon les chiffres de la fédération européenne PlasticsEurope. En France, 3,4 millions de tonnes de déchets en plastique ont été générées en 2016.

A lire aussi