Qui va bénéficier de la baisse de l’impôt sur le revenu ?

Le chef du gouvernement, Edouard Philippe, a précisé mercredi la diminution annoncée en avril par Emmanuel Macron.
1mn de lecture
Le barème de l’impôt sur le revenu va être modifié.
Le barème de l’impôt sur le revenu va être modifié.

« C’est massif, c’est clair, c’est net. » Dans sa déclaration de politique générale, mercredi 12 juin à l’Assemblée nationale, Edouard Philippe a vanté ainsi la baisse de l’impôt sur le revenu de quelque 5 milliards € que le président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncée le 25 avril.

Le Premier ministre a précisé que la tranche d’imposition à 14 % allait reculer de 3 points, à 11 %.

Le nouveau barème

Le barème de l’impôt sur le revenu doit être en effet être modifié. Selon le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France, voici le barème envisagé par le gouvernement :

  • 0 % pour un revenu inférieur ou égal à 9 964 € (pas de changement) ;
  • 11 % pour un revenu compris entre 9 965 € et 25 405 € (actuellement 14 % pour un revenu compris entre 9 965 € et 27 519 €) ;
  • 30 % pour un revenu compris entre 25 406 € et 72 643 € (actuellement 30 % pour un revenu compris entre 27 520 € et 73 779 €) ;
  • 41 % pour un revenu compris entre 72 644 € et 156 244 € (actuellement 41 % pour un revenu compris entre 73 780 € et 156 244 €) ;
  • 45 % pour un revenu égal ou supérieur à 156 245 € (pas de changement).

Les quelque 12 millions de contribuables imposés seulement selon la tranche à 14 % vont voir leur impôt sur le revenu diminuer de 350 € par an en moyenne.

Un des paramètres de calcul

Le barème est l’un des paramètres de calcul de l’impôt sur le revenu. D’autres éléments peuvent être pris en compte : le nombre de parts, le quotient familial ou encore les réductions et crédits d’impôt auxquels vous pouvez avoir droit.

Le système de la décote, une correction du montant de l’impôt brut calculé par le fisc pour certains contribuables, peut en outre être pratiqué. Par exemple, les personnes seules ont droit à sa mise en œuvre dès lors que le montant ne dépasse pas 1 595 €. D’après Le Parisien/Aujourd’hui en France, le gouvernement souhaite étendre le bénéfice du mécanisme.

La réforme doit être débattue au Parlement dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2020. Son entrée en vigueur est prévue l’année prochaine.

À lire aussi
df
Timour Aggiouri
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus