Quelles sont les voitures les moins chères au kilomètre ?

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Une Dacia Logan MCV, dans un salon automobile à Bruxelles, en janvier 2016.
Une Dacia Logan MCV, dans un salon automobile à Bruxelles, en janvier 2016. Une Dacia Logan MCV, dans un salon automobile à Bruxelles, en janvier 2016.

Vous souhaitez acheter un véhicule neuf ? Le classement des voitures en fonction de leur prix de revient, publié jeudi 26 janvier par le groupe L’Argus, donne à égalité à la première place deux modèles Dacia et la Suzuki Celerio, les plus économiques à 0,47 euro le kilomètre (pour un an d’usage et 15 000 kilomètres).

Les quinze véhicules les moins chers

Les quinze véhicules les plus chers

La BMW Série 5 Gran Turismo est la voiture la plus chère, à 5,02 euros le kilomètre.

Le prix de revient a diminué « pour une grande partie des véhicules et ce, quel que soit le carburant utilisé », indique L’Argus sur son site.

Car, note le groupe, l’achat d’une voiture « à crédit n’a jamais été aussi intéressant en raison de taux hyper-compétitifs ; la consommation des véhicules continue de baisser, et les prix à la pompe étaient relativement bas en 2016 ».

Le diesel avantageux au bout de 20 000 kilomètres par an

Vous hésitez entre une motorisation essence ou diesel ? Si vous roulez moins de 20 000 kilomètres par an, un modèle roulant au gazole ne vous procurera pas de « véritable avantage financier par rapport à un véhicule équipé d’une motorisation à essence de dernière génération, moins énergivore », explique L’Argus.

Les critères de calcul

L’Argus calcule le prix de revient au kilomètre en fonction des critères suivants :

  • l’achat (prix catalogue du constructeur, bonus-malus et frais de carte grise compris) ;
  • le financement (taux de crédit de 2,8 % pour 15 000 euros empruntés sur 36 mois) ;
  • l’assurance (tous risques avec 50 % de bonus) ;
  • la valeur du véhicule après cinq ans d’utilisation ;
  • l’entretien courant (révisions, remplacement des pièces d’usure courante, etc.) ;
  • la consommation de carburant (chiffres constructeurs majorés de 15 %).

Source des images : L’Argus

A lire aussi