Pratiquer un sport : faut-il une assurance ?

Découvrez si vous devez souscrire un contrat d’assurance spécifique pour votre enfant ou vous.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
La pratique du sport peut occasionner des blessures.
La pratique du sport peut occasionner des blessures. La pratique du sport peut occasionner des blessures.

Le sport à l’école

L’assurance scolaire est facultative pour les cours d’éducation physique et sportive (EPS).

Elle est en revanche obligatoire si votre enfant fait du sport pendant les activités périscolaires. L’assurance couvrira les éventuels dommages causés et les dommages subis par votre enfant. Vous n’êtes cependant pas contraint de souscrire un contrat spécifique : votre assurance multirisque habitation (MRH) peut suffire.

Le sport en dehors de l’école

Les enfants et les adultes pratiquant une activité sportive ne sont pas tenus de disposer d’un contrat d’assurance, sauf exception.

Dans une structure (club, association, etc.)

Pour les blessures que vous vous faites

Vous avez la faculté d’être couvert par une assurance personnelle. Il peut s’agir d’un contrat spécifique ou d’une assurance incluse dans votre MRH.

En l’absence de couverture, les frais consécutifs à vos blessures peuvent être pris en charge par la Sécurité sociale et par votre complémentaire santé.

Pour les blessures que vous cause un autre participant

Si la blessure est causée par un autre participant, les risques sont couverts par l’assurance qu’a dû souscrire la structure. Vous n’êtes pas tenu de disposer d’une assurance personnelle, sauf si vous pratiquez la pêche sous-marine de loisirs, comme l’impose l’article L. 321-3 du Code du sport.

Hors structure

Il n’y a pas d’organisateur et vous pratiquez seul, par exemple de la course à pied ou du cyclisme ? Dans ce cas, les dommages que vous êtes susceptible de subir ou de causer aux tiers sont couverts seulement si vous disposez d’une assurance, spécifique ou incluse dans votre MRH.

A lire aussi

Partager cet article :