Pour voyager au Canada, les Français doivent désormais se procurer une autorisation

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

Les ressortissants de l’Union européenne, dispensés de visa, qui prennent un vol à destination du Canada ou qui y transitent doivent obligatoirement depuis le 10 novembre obtenir leur autorisation de voyage électronique (AVE). Sans cette AVE, qui coûte 7 dollars canadiens (soit environ 5 euros), l’embarquement dans l’avion est refusé.

Jusque-là, il suffisait aux voyageurs français d’avoir un passeport à jour pour entrer au Canada. Désormais, avant d’embarquer sur un vol Air Canada au départ de Paris ou de Lyon, ils devront s’être procurés cette autorisation. Et cela, quelles que soient la durée et le motif de leur séjour. L’objectif est de mieux repérer les personnes interdites de territoire et de renforcer la sécurité.

La demande se fait en ligne

Elle s’obtient très facilement. La demande s’effectue en quelques minutes sur le site officiel du gouvernement canadien. Il suffit d’indiquer son identité, son numéro de passeport, le motif du voyage, l’adresse sur place, etc. La confirmation est envoyée par mail. Elle est valable pour une période maximale de cinq ans ou jusqu’à l’expiration du passeport utilisé pour présenter la demande.

Pour les femmes mariées, l’AVE doit obligatoirement être créée au nom de jeune fille et le billet d’avion doit correspondre à l’un des noms figurant sur le passeport (nom de jeune fille, nom d’épouse ou les deux noms).

Le Canada aligne ainsi sa politique de contrôle des étrangers sur celle mise en place aux Etats-Unis depuis 2009. L’AVE est semblable au formulaire de demande d’autorisation d’entrée sur le sol américain (Esta).

Attention aux arnaques

L’association UFC-Que Choisir précise de bien faire attention au moment de faire la demande car des sites peu scrupuleux cherchent à arnaquer les voyageurs en gonflant les prix (de 34,90 à 50 €). Parmi les sites à éviter, on peut citer : www.eta-canada-ave.com, www.avecanada.com, www.canada-eva.com.

POUR ALLER PLUS LOIN