Pôle emploi : un bug informatique impacte 200 000 bénéficiaires de l'ASS

A la fin du mois de janvier, des dizaines de milliers de personnes éligibles à l'allocation de solidarité spécifique ont reçu par erreur un message les informant de la fin de leur droit. 

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Eric Gaillard - Reuters

« À ce jour, vous avez atteint la fin de votre droit ASS et nous étudions son renouvellement. Si votre questionnaire ne nous est pas encore parvenu, nous vous invitons à nous le transmettre dûment complété et signé, accompagné des justificatifs nécessaires dans les plus brefs délais. » Tel est l’inquiétant message reçu par des milliers de demandeurs d’emploi sur leur compte personnel Pôle emploi, à la fin du mois de janvier.

De quoi donner des sueurs froides à ceux qui pensaient pourtant être toujours éligibles à l’allocation de solidarité spécifique pour encore quelques mois. Une aide financière qui peut atteindre plusieurs centaines d’euros en fonction des situations.

Un bug informatique

L’information a été révélée vendredi 5 février dernier par Médiapart. Selon le média en ligne qui a interrogé Pôle emploi, les responsables de l’agence publique reconnaissent l’existence d’un problème d’information qui a impacté les dossiers de 200 000 chômeurs. Ceux-ci étant tous bénéficiaires de l’ASS et ont vu leurs droits prolongés à nouveau au 1er février 2021.

« Il s’agit uniquement d’un problème d’information sur Pole-emploi.fr et il n’y a aucun impact sur l’allocation qui leur est versée », assure l'agence auprès de Médiapart.

Cafouillages en série

Divers bugs ont déjà impacté l’activité de Pôle emploi ces dernières semaines. En janvier, certains demandeurs d’emploi ne pouvaient pas actualiser leur situation sur leur espace personnel du site de Pôle emploi. Un problème qui serait partiellement réglé depuis.

Par ailleurs, 120 000 chômeurs éligibles à la prime gouvernementale annoncée à la fin du mois de novembre 2020 sont toujours dans l’attente de son versement – dont le montant peut atteindre 900€.

A lire aussi

Partager cet article :