Obtenir d’une entreprise les données personnelles qu’elle a collectées sur vous

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Vous disposez d’un droit d’accès aux données qui vous concernent.

Une journaliste a raconté cette semaine dans le quotidien britannique The Guardian avoir obtenu de Tinder les données personnelles que l’application de rencontres avait collectées sur elle depuis son inscription, en décembre 2013.

Vous souhaitez aussi savoir quelles informations personnelles une entreprise ou un organisme public détient sur vous ? Certaines données sont publiques et figurent sur le site Internet ou l’application de l’entreprise ou de l’organisme. Il peut s’agir, par exemple, d’une appli de rencontres, d’un site de vente en ligne comme Amazon ou d’un réseau social comme Facebook.

Sur toutes les données, publiques ou non, vous disposez d’un « droit d’accès, lequel constitue l’un des droits fondamentaux de la loi sur l’informatique, les fichiers et les libertés de 1978 », nous explique la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Mais il est « assez difficile pour les entreprises ou les organismes publics de répondre à toutes les demandes », convient l’autorité.

La procédure à suivre

Vous pouvez contacter le responsable du fichier, c’est-à-dire l’entreprise ou à l’organisme en cause. Vous devez vous rendre sur l’onglet « Mentions légales » du site ou de l’appli pour transmettre votre demande.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés préconise :

  • d’écrire au responsable du fichier pour lui demander de vous transmettre un récapitulatif clair « de l’ensemble des données qu’il possède sur vous » ;
  • de joindre une pièce d’identité mentionnant vos date et lieu de naissance.

Une plainte à adresser en cas de refus

N’oubliez pas de garder une trace de votre démarche. Faites une capture d’écran de la demande ou transmettez votre demande par courrier avec accusé de réception.

En cas de refus ou d’absence de réponse dans un délai de deux mois, vous pouvez adresser une plainte auprès de la CNIL. Et réussir à faire valoir votre droit d’accès.

A lire aussi