Numérique : les PME doivent rattraper leur retard

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Seule une PME sur huit vend sur Internet.
Seule une PME sur huit vend sur Internet. Seule une PME sur huit vend sur Internet.

Deux PME françaises sur trois avaient un site Internet en 2015, contre trois sur quatre en moyenne dans l’Union européenne. Et seulement une sur huit vendait en ligne, selon une étude Deloitte publiée en janvier 2017. 53 % estiment qu’elles n’ont pas les ressources nécessaires pour intégrer des outils digitaux.

Pour accélérer leur transformation numérique, le Conseil national du numérique (CNNum) a remis mercredi 8 mars un plan d’action au ministre de l’Economie, Michel Sapin, et à la secrétaire d’Etat chargée du Commerce, Martine Pinville. Objectif : les aider à « rattraper la moyenne européenne du nombre de PME qui ont mis en place des éléments de commerce connecté, et ce d’ici deux ans ».

D’abord, le Conseil propose de créer la marque #CroissanceConnectée, comme a été inventée celle de French Tech pour les start-up françaises. Elle serait incarnée par un réseau d’accompagnateurs, les « connecteurs du numérique ». Certains, bénévoles, conseilleraient les patrons et d’autres, labellisés pour leur expertise reconnue, fourniraient des prestations payantes subventionnées par l’Etat.

Une plateforme en ligne de ressources personnalisées

Certains dirigeants restent sceptiques quant à la transformation numérique de leur entreprise. Afin de les aider à sauter le pas, le CNNum recommande la mise en place d’une plateforme de ressources personnalisées. Ce portail proposerait un autodiagnostic servant de base pour établir une stratégie de commerce connecté. Les PME seraient ensuite renvoyées vers des actions adaptées, des conseillers ou des ressources numériques (guides, MOOCS).

Le CNNum préconise également la création d’une aide financière régionale à destination des petites entreprises comme il en existe déjà dans certains territoires. La région Nouvelle-Aquitaine propose ainsi un chèque transformation numérique qui prend en charge une partie des dépenses pour créer un site e-commerce par exemple.

Autre piste de solution évoquée : la création d’un dispositif d’accompagnement pour l’e-internationalisation. Comparées à leurs homologues allemandes, irlandaises et britanniques, les PME françaises profitent encore trop peu des possibilités d’export offertes par les outils numériques.

Le rapport souhaite enfin la mise en place d’un « dispositif de soutien aux PME » avec des formations pour les dirigeants et responsables numériques des PME.

A lire aussi