Mobilisation contre la hausse des prix des carburants : les actions près de chez vous

Face à la flambée des tarifs du diesel et de l’essence, les appels aux blocages des routes le 17 novembre prochain se multiplient. Une carte interactive permet de visualiser les actions organisées partout en France.
2mn de lecture
Près 500 rassemblements sont déjà programmés pour la mobilisation du 17 novembre contre la hausse des prix des carburants.
Près 500 rassemblements sont déjà programmés pour la mobilisation du 17 novembre contre la hausse des prix des carburants.

Bloquons tout ! Tel est le mot d’ordre de la journée de mobilisation nationale prévue le samedi 17 novembre prochain. A l’image des « bonnets rouges » qui avaient contraint François Hollande à abandonner l’écotaxe poids lourds en 2013, ceux qui se sont baptisés les « gilets jaunes » entendent faire pression sur le gouvernement Philippe pour faire baisser les taxes sur les carburants, qui représentent environ 60 % du prix à la pompe.

En un an, les tarifs ont progressé d’environ 23 % pour le diesel et de 15 % pour l’essence. Selon l’Union française des industries pétrolières, fin octobre, le litre de SP95 coûtait en moyenne 1,54 € et le litre de gazole 1,51 €. Et le 1er janvier prochain, l’exécutif a prévu d’augmenter la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), de 6,5 centimes par litre de diesel et de 2,9 centimes par litre de sans plomb.

> A LIRE : 15 astuces pour faire durer son plein

Une carte recense 500 événements sur tout le territoire

En réponse à cette nouvelle hausse des prix en janvier, des centaines d’automobilistes ont décidé de bloquer les routes et autoroutes en France et en Belgique le 17 novembre prochain. Leur signe de ralliement ? Poser un gilet jaune sur le tableau de bord de leur voiture. Une carte interactive, mise en ligne sur le site blocage17novembre.com, permet de visualiser les rassemblements prévus. Opérations escargot, blocages de stations-service, de ronds-points, de routes, d’autoroutes, de péages… environ 500 actions sont déjà recensées. La carte permet de connaître les lieux et horaires des rassemblements. Selon un sondage Odowa-Dentsu Consulting réalisé pour FranceInfo et Le Figaro, 78 % des Français estiment « justifié » l’appel à la mobilisation.

Le président assume la fiscalité du diesel

Face à la grogne des automobilistes, le président Emmanuel Macron a déclaré lundi dans un entretien aux journaux du groupe Ebra assumer « parfaitement que la fiscalité due au diesel soit au niveau de celle de l’essence et [préférer] la taxation du carburant à la taxation du travail ». Mais selon des sources gouvernementales citées par l’AFP, le chef de l’Etat réfléchirait à un geste pour compenser la hausse des taxes.

- Voiture : quelle alternative au diesel est faite pour vous ?

- L’essence et le diesel changent de nom dans les stations-service

- Contrôle technique : ce qui change au 1er janvier 2019

df
Sarah Corbeel
Publié le