Manuels, activités extra-scolaires : votre région peut financer les dépenses de rentrée

Les régions fournissent des aides aux établissements ou directement aux familles de lycéens. Exemples.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Votre région peut financer une partie des dépenses de rentrée.
Votre région peut financer une partie des dépenses de rentrée. © denys_kuvaiev

Votre enfant est rentré cette semaine dans une classe de lycée ? Outre l’allocation de rentrée scolaire (ARS), versée sous conditions de ressources par les caisses d’allocations familiales (CAF) et les caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA) aux foyers ayant au moins un enfant scolarisé de 6 à 18 ans, d’autres aides peuvent permettre de financer une partie des dépenses à régler à l’occasion de cet événement ou pendant l’année. La Confédération syndicale des familles (CSF), association agréée de consommateurs, a recensé, dans son enquête consacrée au coût de la scolarité parue le 16 août, les aides des régions.

Manuels

Toutes ces collectivités proposent des financements en vue de réduire ou de supprimer le coût des livres scolaires pour les parents de lycéens. Les aides peuvent être :

  • directement attribuées aux établissements, les lycées prêtant les manuels aux élèves pour la durée de l’année scolaire ;
  • fournies aux familles sous forme d’une somme d’argent, variable selon le niveau de l’élève.

Dans des établissements de certaines régions, des outils numériques sont utilisés à la place des manuels.

Activités extra-scolaires

Toutes les régions de métropole attribuent des aides pour financer les activités extra-scolaires de vos enfants, suivant des modalités diverses.

En Auvergne-Rhône-Alpes, les jeunes de 15 à 25 ans, parmi lesquels les lycéens, peuvent bénéficier d’un dispositif particulièrement avantageux, le Pass’Région. Votre enfant a par exemple droit à 5 places de cinéma dans des salles et des festivals partenaires (en réglant une participation de 1 € par entrée) et dispose pendant un an d’un accès gratuit à un kiosque culturel.

En Île-de-France, les lycéens peuvent obtenir un chèque culture. Le Tick’Art inclut sept places prépayées (cinéma, scènes, expositions, patrimoine) et un bon de 8 € pour l’achat de livres.

Pour en savoir plus sur les différents dispositifs, vous pouvez vous rendre sur le site Internet de votre région.

Pour télécharger l’enquête de la CSF, cliquez ici.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :